DÉPÊCHES

Présidence de la République

Le Site web ne « réponds » pas !

Le site web de la présidence de la République est inaccessible. Nos tentatives de consulter les activités présidentielles et autres dossiers archivés se sont avérées vaines. Pourtant, une institution de l’envergure de la Présidence devrait rester constamment joignable à travers sont site internet. Après s’être dotée d’un porte-parole le Palais d’El Mouradia, devrait veiller à la mise à jour de sa première « vitrine ».  —————–

Grande mosquée d’Alger

Un projet maudit !

Initié à l’époque de l’ancien président de la République à coup de milliards de dollars, le projet de grande mosquée d’Alger semble être carrément renvoyé aux calendes grecques. Objet d’une grande polémique, cette infrastructure construite au détriment des besoins primordiaux de la population, continue de susciter moult interrogations. En effet, en cette conjoncture d’épidémie de Coronavirus, certains voient même la nécessité de transformer les vastes étendues de cette mosquée en un hôpital pour soigner les personnes atteintes de cette maladie. Ainsi, au lieu de réserver des hôtels, des salles de sport et autres, les autorités seraient plus avisées de mettre la grande mosquée à la disposition du ministère de la Santé. Nous apprenons, par ailleurs, que l’enveloppe financière allouée pour achever ce projet s’avère être insuffisante. Ce qui nécessiterait une autre rallonge.

—————-

Elle possède un terrain agricole à Ouargla

Boulmerka appelée à tenir ses engagements

L’information qui a fait le buzz sur les réseaux sociaux concernant l’ancienne championne Olympique du demi-fond, Hassiba Boulmerka se vérifie. En effet, selon des sources proches de la wilaya de Ouargla, Hassiba Boulmerka a laissé en jachère une concession agricole de 600 hectares dont elle avait bénéficié en 2017. Ainsi, et pour appliquer la devise : « la terre à ceux qui la travaillent » les services agricoles de la wilaya l’ont mise en demeure. Ils la somment soit d’exploiter cette parcelle ou carrément de se désister. A noter que le terrain en question se trouve au niveau de la localité d’El HOUDJAIRA, et Boulmerka est  sommée de respecter ses engagements contractuels relatifs à l’investissement. Les mêmes services invitent l’ancienne championne à régulariser sa situation, sous peine de récupérer la concession.

———————

Migrants illégaux en Espagne

Les algériens en tête de liste

Les données du Haut Commissariat aux réfugiés de l’ONU sont sans appel. 26% des migrants illégaux en Espagne depuis le début de l’année en cours sont de nationalité algérienne. Selon ces chiffres rendus publics la semaine dernière, près de 8453 migrants algériens sont arrivés sur le sol espagnol, dont 7166 par voie maritime et 1287 par voie terrestre. Soit une baisse de 35 % par rapport à la même période de l’année 2019. D’après la même source, les Marocains ont représenté 14% des arrivées, suivis par les Guinéens (13%), les Maliens (12%), les Ivoiriens (11%), les Sénégalais (8%), et les Tunisiens, loin derrière avec 3% des arrivées.

——————–

Eté 2020

A défaut de plage…une villa avec piscine

La propagation de l’épidémie du Covid 19 rend pratiquement impossible la fréquentation des plages et autres lieux de villégiature. Ce qui a contraint certains particuliers à opter pour la location de villas pourvues de piscine, mais à des prix exorbitants. Un étage de villa est cédé entre 25000 et 300000 DA, la journée. Ce qui n’est pas accessible pour les modestes bourses. Ainsi, et pour permettre à tous les Algériens de passer au moins quelques jours au bord de la mer, les ministères de l’Intérieur, du Tourisme et de la Santé se penchent depuis quelques jours sur la préparation d’un protocole d’accès aux plages, par la mise en place d’un dispositif de prévention rigoureux contre le Covid 19.

———————-

Les tractations sont en cours avec Paris

Bouchouareb bientôt en Algérie ?

Condamné à 20 ans de prison ferme et à une amende de deux (2) millions de dinars dans l’affaire du montage automobile, l’ancien ministre de l’Industrie, Abdeslam Bouchouareb, fait également l’objet d’un mandat d’arrêt international. Bouchouareb, dont les biens immobiliers et comptes bancaires ont été saisis, serait bientôt extradé vers l’Algérie, apprend-on de source judiciaire. Des tractations sont en cours entre les autorités algériennes et françaises pour finaliser la procédure de remise d’un des « crânes » de la corruption en Algérie à la justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.