Se connecter avec nous

RÉGIONS

Bouira : Les projets d’AEP achevés avant l’été  Tous les projets du secteur des ressources en eau lancés à Bouira, «doivent être achevés dans les meilleurs délais et dans le respect de la qualité requise, avant l'été prochain», a déclaré lundi dernier, le ministre de l’Hydraulique, Taha Derbal, lors d'une visite de travail dans cette wilaya.

Publié

sur

Le ministre qui a écouté un exposé sur l’évolution des projets lancés dans le secteur des ressources en eau à Bouira, a souligné que la wilaya «a beaucoup souffert l’été dernier du manque d’eau en raison du déficit pluviométrique qui sévit depuis sept ou huit ans. Pour pallier à ce manque, les pouvoirs publics ont accompagné cette wilaya à travers une série de projets lancés et d’autres qui le seront bientôt», a rappelé le ministre, qui a insisté auprès des responsables locaux afin qu’ils veillent à ce que ces projets soient livrés «dans les meilleurs délais et avec le respect des normes de la qualité, afin de permettre aux populations d’en tirer profit». Le ministre a rappelé, à l’occasion, que la solution «radicale et définitive» au problème du manque de la pluviométrie est la réalisation de stations de dessalement de l’eau de mer (SDEM) sur le long du littoral du pays, pour lesquelles «tous les moyens financiers, matériels et humains sont mobilisés» a-t-il dit. Pour Bouira, le barrage Koudiet Acerdoune sera raccordé à la SDEM en cours de réalisation à Boumerdes, alors que celui de Tilesdit sera connecté à une station similaire en cours de réalisation à Béjaia, a rappelé  Derbal. Il a, par ailleurs, estimé important de réutiliser les eaux usées épurées dans l’irrigation agricole, notamment pour le plateau des Arribs à Ain Bessam (Ouest de Bouira), et le périmètre du Sahel à M’Chedallah et Chorfa (Est). «La réutilisation des eaux usées permet de booster le secteur agricole et de diversifier sa production, et de développer l’économie nationale» selon Derbal qui a annoncé, à l’occasion, que «toutes les stations d’épuration des eaux usées (STEP) seront dotées d’un dispositif de traitement tertiaire qui permet une augmentation du potentiel hydrique de réutilisation dans divers secteurs  A noter que le ministre a visité la STEP de la ville de Bouira, et procédé à la mise en service d’un projet de raccordement de 14 communes au barrage Tilesdit pour un montant de 450 millions de DA, selon la fiche technique du projet. Il a également lancé les travaux de réhabilitation du réseau de l’alimentation en eau potable (AEP) au chef lieu de wilaya, avant de mettre en service, dans la commune de Taghzout, un projet de raccordement des villages Ath El-kadi, Thala Boughlal, et Al Kaf Ouarkoub, au réseau d’AEP. Le ministre s’est rendu également à Haizer (Est de Bouira), où il a donné le coup d’envoi de réalisation d’un réservoir d’une capacité de 500 m3 au village Slim, et un autre réservoir de 300 m3 à Ighil Azougagh. A Ain Tork (Ouest de Bouira),  Derbal a procédé à la mise en service d’un projet de raccordement des localités de Maâtouga, Mergeb et Zeboudja, au réseau d’AEP avant de visiter à Ain Bessam, la STEP, dont les travaux de réalisation sont toujours en cours.

 

Continuer La Lecture
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ÉNERGIE

Huile d’olive Djelfa : Une production de plus de 4,3 millions attendue à Djelfa Une production de plus de 4,3 millions de litres d’huile d’olive a été réalisée dans la wilaya de Djelfa au titre de la campagne oléicole 2023/2024, a-t-on appris jeudi dernier, auprès de la Direction locale des services agricoles (DSA).

Publié

sur

Cette production est légèrement en baisse comparativement à celle de la saison écoulée, durant laquelle une production de près de 5,1 millions de litres d’huile a été engrangée, en raison d’un léger recul de la récolte d’olives cette année, ont estimé des responsables du secteur. Toutefois, et en dépit de la baisse de la production d’huile cette saison, la filière oléicole est en plein essor dans la wilaya, a-t-on assuré citant pour preuve, l’extension de la superficie du verger oléicole de la wilaya estimée actuellement à près de 11.000 ha. Toujours au titre de la campagne 2023/2024, la DSA a fait cas de la production de plus de 339.000 qx d’olives, dont plus de 313.000 qx destinées à la trituration et plus de 26.000 qx d’olives de table. A noter que le directeur de services agricoles, Mohamed Benabdellah Bensalem, avait affirmé, à diverses occasions, que le développement de la filière oléicole est le fruit de la volonté des agriculteurs à élargir le verger local et à augmenter la production. Cette volonté a fait de Djelfa une des wilayas pionnières dans le domaine, a-t-il dit, rappelant que de nombreux investisseurs du domaine ont été primés dans des concours internationaux, pour la haute qualité de leur huile qui répond aux normes mondiales, à l’instar de l’huile Dahbia de Benhar et de la marque Khatala de la wilaya déléguée de Messaâd. Pour rappel, le verger oléicole de la wilaya est concentré dans les localités d’El Birine, Hed Shari, Benhar, Ain Oussera, Ain Ibel, Messaâd, Charef, Bouiret Lahdab et Hassi Fdoul. Il s’étend sur une superficie globale de près de 11.000 ha, comptant plus de 3,111 millions d’oliviers dont 2, 621 millions sont en production. La wilaya compte, en outre, cinq huileries privées assurant la trituration des olives produites localement ainsi que celle des wilayas voisines.

 

Continuer La Lecture

RÉGIONS

Blida : 40 forages pour l’eau potable Une quarantaine de nouveaux forages hydrauliques en cours de réalisation renforceront, avant la fin de l’année en cours (2024), le système de production d’eau potable de différentes communes de la wilaya de Blida, notamment celles enregistrant une importante extension urbaine, a t-on apprit, jeudi dernier, auprès de la Direction locale des ressources en eau.

Publié

sur

   Selon le directeur du secteur, Abdelkrim Allouche, ces projets destinés pour toute la wilaya, concernent en priorité les localités dont les forages ont enregistré une baisse de niveau (comme c’est le cas dans la partie Est de Blida), et celles à forte densité d’habitants à l’exemple des nouveaux pôles urbain. La mise en service de ces forages permettra de mobiliser des quantités supplémentaires d’eau potable pour répondre aux besoins croissants de la wilaya en la matière, et ce, en raison de la création, ces dernières années, de nouveaux pôles comptant plusieurs dizaines de milliers de logements, a-t-il ajouté. Ces forages s’ajouteront à une vingtaine d’autres entrées en exploitation depuis le début de cette année, a précisé le même responsable, soulignant l’enregistrement, le mois dernier, d’une hausse de la production d’eau des forages, porté à près de 185.000 m3 d’eau/Jour, grâce aux dernières importantes précipitations. Sur un autre volet et au titre du renforcement des structures de stockage d’eau, Allouche a fait part du lancement, dernièrement, des travaux de réalisation de six (6) réservoirs de 15.000 et 30.000 m3, destinés au stockage des eaux dessalées affectées à la wilaya à partir de la station de dessalement d’eau de mer (SDEM) Fouka-2 (Tipasa). La SDEM de Fouka-2 assurera, à sa mise en service, un volume quotidien de près de 150.000 m3 d’eau, au profit de Blida.

 

Continuer La Lecture

RÉGIONS

Tlemcen : La saison estivale en préparation Les services de la wilaya de Tlemcen ont consacré un montant de 227 millions DA pour l’aménagement des plages de la wilaya, en prévision de la prochaine saison estivale, a-t-on appris auprès du directeur de wilaya de l’urbanisme, l’architecture et la construction (DUC), Belkadi Rachid.

Publié

sur

  Un montant de 150 millions de DA du budget total a été débloqué pour l’aménagement de cinq plages, à savoir Marsa Ben M’hidi, Moscarda 1 et 2, Bider 1 et 2 pour l’aménagement de l’éclairage public, le ravalement des façades, l’aménagement des rues et des ronds-points, entre autres travaux. Par ailleurs, un montant évalué à 60 millions de DA a été alloué pour renforcer certaines plages par des structures utilisées dans la gestion dont 17 millions de DA de ce budget est attribué pour l’aménagement des sièges d’administrations et de gestion de la saison estivale. Il s’agit, notamment, du siège du gestionnaire administratif des plages et ceux affiliés à la Gendarmerie nationale, de la Sûreté nationale, de la Protection civile et de la Santé, à travers un nombre de plages, sous la tutelle des services communaux, selon la même source.  Rachid Belkadi a indiqué que les entreprises de construction ont été sélectionnées pour entamer les travaux dans les prochains jours et les achever avant le début de la saison estivale.

Continuer La Lecture

Trending