Se connecter avec nous

ÉNERGIE

Droits palestiniens à l’ONU : L’Algérie mène la charge Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger d'Algérie, Ahmed Attaf, a souligné jeudi à New York lors d'une réunion du Conseil de sécurité sur la situation au Moyen-Orient, l'urgence et la nécessité d'octroyer à la Palestine la qualité de membre à part entière des Nations Unies

Publié

sur

  Attaf a lancé un appel clair, affirmant que «la solution à deux États est actuellement menacée et qu’il est impératif d’agir rapidement pour la sauver». Il a insisté sur le fait que l’octroi du statut de membre à part entière à la Palestine est crucial pour préserver les bases de l’établissement de l’État palestinien et pour contrer les plans d’expansion et d’occupation sionistes. Le ministre des Affaires étrangères a souligné le rôle essentiel de la résistance de Ghaza dans la mise en lumière des intentions de l’occupant sioniste visant à enterrer la cause palestinienne et à affaiblir le projet national palestinien authentique. Il a également mis en garde contre les politiques sionistes telles que les colonies, l’annexion de terres palestiniennes et la judaïsation d’El Qods-Est occupée, affirmant qu’elles font partie d’un plan plus large visant à détruire progressivement les fondements de l’État palestinien. Attaf a également critiqué l’attitude de certains membres de la communauté internationale «qui semblent ignorer la réalité de l’occupation sioniste et qui remettent en question le moment opportun pour l’adhésion de la Palestine en tant que membre à part entière des Nations Unies». S’appuyant sur l’histoire de l’Algérie, qui a été le premier à reconnaître officiellement l’État palestinien en 1988, Le MAE a souligné «l’engagement continu» de L’Algérie  envers la cause palestinienne. Il a rappelé l’appel du président de la République à accélérer le processus d’adhésion de la Palestine à l’ONU. Enfin, le ministre a appelé à «l’action immédiate», soulignant que «l’adhésion de la Palestine en tant que membre à part entière des Nations Unies est non seulement une fin en soi, mais également un moyen de consacrer la solution à deux États, de préserver les fondements de l’État palestinien et de relancer le processus de paix sur des bases solides». Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, a en outre  activement participé à une série de rencontres diplomatiques à New York, mettant en avant l’engagement continu de l’Algérie envers la cause palestinienne et la recherche de solutions durables au génocide sioniste contre les palestiniens. Lors de la session de débat de haut niveau du Conseil de sécurité de l’ONU sur la question palestinienne, Attaf a tenu des réunions bilatérales avec ses homologues brésilien et jordanien. Ces réunions ont été l’occasion d’examiner les développements récents au Moyen-Orient, en mettant particulièrement l’accent sur les efforts visant à mettre fin à l’agression sioniste contre la bande de Ghaza. Les chefs de la diplomatie brésilienne et jordanienne ont «exprimé leur soutien» aux efforts de l’Algérie pour remettre la question palestinienne sur la table internationale et mobiliser un soutien en faveur des droits légitimes du peuple palestinien, y compris son droit à l’autodétermination et à un État indépendant avec El Qods comme capitale. Dans le cadre de sa visite à New York, Attaf a également rencontré le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, et le Coordinateur spécial des Nations unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Tor Wennesland. Lors de ces rencontres, l’accent a été mis sur l’urgence de créer les conditions nécessaires pour relancer le processus de paix conformément aux résolutions internationales, tout en préservant le droit historique du peuple palestinien à un État indépendant. Par ailleurs, le Chef de la Diplomatie algérienne a rencontré le Commissaire général de l’UNRWA, Philippe Lazarini, où il a réaffirmé le soutien continu de l’Algérie à cette agence et à son rôle vital dans l’assistance aux réfugiés palestiniens, en dépit des défis actuels auxquels elle est confrontée. Enfin, Ahmed Attaf a tenu une réunion avec l’envoyé spécial du président palestinien, Ziad Abu Amr, avec lequel il a discuté des développements récents de la question palestinienne, y compris les efforts pour obtenir une adhésion pleine et entière de l’État de Palestine aux Nations unies, ainsi que les perspectives de gouvernance de Ghaza après la guerre. La participation active d’Ahmed Attaf aux réunions diplomatiques à New York témoigne de l’engagement indéfectible de l’Algérie envers la cause palestinienne. Ses efforts visent à mobiliser un soutien international pour les droits légitimes du peuple palestinien, notamment son droit à l’autodétermination et à un État indépendant. À travers des rencontres bilatérales et des discussions avec des acteurs clés, AAttafa mis en lumière l’importance continue de la question palestinienne sur la scène mondiale et insiste sur l’urgence d’une action concertée pour parvenir à une solution juste et durable au génocide de l’occupant sioniste perpétré en Palestine.

Assia M.

Continuer La Lecture
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ÉNERGIE

Nâama : Les corps de deux enfants noyés repêchés Les agents de la Protection civile ont repêché, lundi soir, les corps de deux enfants noyés dans un plan d’eau, dans la commune de Asla (Nâama), a indiqué un communiqué de la cellule d’information de la direction de wilaya de ces services.

Publié

sur

Les deux victimes, âgés de 14 ans, ont perdu la vie noyés dans un plan d’eau de l’Oued Merdja au lieu-dit Kebacha, à 15 km de la commune de Asla. Les deux corps ont été déposés par les éléments de l’unité secondaire de la Protection civile de Asla à la morgue de la structure sanitaire de cette commune. Les services de la Protection civile ont signalé qu’à l’issue des orages enregistrés, dimanche soir dans plusieurs régions de la wilaya, trois autres personnes ont été sauvées, dont le véhicule a été inondé par les eaux de l’Oued Kaoukaw, situé à 15 km de la commune de Djeniene Bourezk. Les opérations de sauvetage et de recherche de victimes probables, suite à ces orages, se poursuivent au niveau des sites des crues des oueds, dont le débit des eaux s’est accru suite à de fortes pluies enregistrées au sud de la wilaya, a-t-on ajouté.

Continuer La Lecture

ÉNERGIE

Gérone : Dovbyk, une première depuis 15 ans ! Avec un total de 24 buts, Artem Dovbyk termine meilleur buteur de Liga cette saison. L’attaquant de Gérone a remporté son duel face à l’avant-centre de Villarreal Alexander Sorloth (23), loin devant le Merengue Jude Bellingham (19) et le Blaugrana Robert Lewandowski (19).

Publié

sur

  On peut parler d’un exploit pour l’Ukrainien qui met un terme à l’hégémonie du Real Madrid et du FC Barcelone dans cette catégorie. La dernière fois qu’un joueur d’une autre équipe s’est offert le « Pichichi », c’était lorsque l’Uruguayen de l’Atletico Madrid Diego Forlan avait inscrit 32 réalisations en 2008-2009 ! Il y a 15 ans…

Continuer La Lecture

ÉNERGIE

Soudan du Sud : Gouvernement et opposition s’engagent pour la paix Le gouvernement du Soudan du Sud et les groupes d'opposition rebelles ont signé jeudi une «déclaration d'engagement» en faveur de la paix lors de pourparlers de médiation de haut niveau au Kenya, décrits comme une étape clé dans les efforts visant à mettre fin au conflit au Soudan du Sud qui a longtemps paralysé son économie.

Publié

sur

  Le contenu de l’accord n’a pas été rendu public lors de la cérémonie de signature, à laquelle ont assisté des diplomates et des groupes de la société civile. Les groupes d’opposition rebelles ne faisaient pas partie de l’accord de 2018 qui a mis fin à la guerre civile de cinq ans au Soudan du Sud, qui a fait 400 000 morts et des millions de déplacés. Le ministère kényan des Affaires étrangères a déclaré que l’accord constituait une « première étape » dans les pourparlers en cours, au cours desquels les parties belligérantes se sont engagées à mettre fin à la violence et aux hostilités. Au début des pourparlers de médiation de haut niveau lancés il y a une semaine, le président du Soudan du Sud, Salva Kiir, a remercié son homologue kenyan, William Ruto, d’avoir accueilli les négociations. Les pourparlers ont été baptisés Tumaini (espoir, initiative en swahili) et sont dirigés par l’ancien commandant de l’armée kényane, Lazarus Sumbeiywo. Le Soudan du Sud doit organiser des élections en décembre mais reste politiquement fragile, en partie parce que l’accord de paix de 2018 n’a pas encore été pleinement mis en œuvre et parce que les conflits et les violences se poursuivent dans différentes parties du pays en raison de différences ethniques et politiques.

Continuer La Lecture
Annonce

Trending