Société

Décès de 5 enfants la Promenade des Sablettes : 6 mis en cause sous mandat de dépôt Le procureur de la République près le tribunal d'Hussein Dey, Moussa Guerroumi, a annoncé, mercredi dernier que treize 13 mis en cause dans l'affaire de la mort par noyade de cinq (5) enfants au niveau de la promenade des Sablettes, étaient poursuivis en justice, dont six (6) ont été placés sous mandat de dépôt…

Publié

sur

  Les autres accusés, au nombre de sept (7), ont été placés sous contrôle judiciaire, a indiqué le procureur de République lors d’une conférence de presse. Les 13 mis en cause dont «des organisateurs d’excursions pour enfants et des agents de sécurité au niveau de la promenade des Sablettes», doivent répondre des chefs d’accusation d’ «homicide involontaire, de négligence, d’imprudence et inattention, de délaissement d’un enfant incapable de se protéger lui-même et la mise en danger de sa vie dans un lieu fréquenté, entraînant la mort de l’enfant, l’auteur étant de ceux chargés de sa garde», a ajouté le procureur. Les chefs d’accusation concernent, également, «l’abandon d’un enfant incapable de se protéger lui-même et la mise en danger de sa vie dans un lieu fréquenté, entrainant une incapacité totale de plus de 20 jours, l’auteur étant de ceux chargés de sa garde, la mise en danger directe de la vie et de l’intégrité physique d’autrui, par violation délibérée et manifeste de l’obligation de précaution ou de sécurité imposée par la loi». Concernant les tenants et aboutissants de l’affaire, le procureur de la République a affirmé que, dans un souci d’empêcher la circulation de fausses informations, le parquet a jugé utile d’apporter des «éclaircissements» concernant cette affaire liée à «l’organisation de deux excursions, la première par l’association El Mordjane de Médéa en faveur de 122 élèves de l’école primaire Zerari Belkacem et la deuxième initiée par la maison de jeunes chahid Mazari Lahcène de la commune de Ain Boucif (Médéa) au profit de 69 élèves de l’école primaire Mohamedi Mohamed». Aux alentours de 15h00, un enfant de neuf (9) ans, venu avec le groupe de la première excursion, s’est noyé. Il a été sauvé à temps, a poursuivi le procureur de la République, ajoutant que «vers 19h00 et au même endroit, des enfants du deuxième groupe ont pu accéder à la plage de la promenade des Sablettes pour se baigner. Sept (7) enfants âgés de 8 à 12 ans se sont noyés dont deux (2) sauvés et cinq (5) décédés», a-t-il relevé. Selon l’enquête préliminaire, il y a eu «négligence et non respect des règlements et mesures organisationnels régissant de telles activités», outre le non respect des mesures de prévention et de sécurité nécessaires pour la préservation de l’intégrité physique de ces enfants, a souligné Guerroumi, ajoutant que «l’information judiciaire enclenchée est en cours et ses résultats seront dévoilés à l’opinion publique, une fois terminée».

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Trending

Quitter la version mobile