Se connecter avec nous

Sport

Premier League : L’heure de vérité Les supporters des Gunners ont trahi l’un de leurs plus graves engagements, mardi soir. Pendant le match décalé de la 34e journée de Premier League, qui opposait Manchester City à Tottenham, plusieurs d’entre eux ont été aperçus s’égosillant pour supporter le rival londonien honni.

Publié

sur

   Espérant à chaque montée de balle des Spurs que Son Heung-Min trouve l’ouverture, priant pour que Guglielmo Vicario se convertisse le temps d’une soirée, une soirée seulement, en un mur infranchissable.

Le temps d’une soirée, le sort du rival traditionnel importait peu. Seul comptait le sort du rival qu’Arsenal regarde droit dans les yeux depuis deux saisons maintenant, Manchester City. Peine perdue : grâce à Erling Haaland et Stefan Ortega, les Skyblues ont ramené les trois points qu’ils étaient venus chercher à Londres, et les voici en position de force pour devenir une nouvelle fois champion d’Angleterre. Il leur suffit de dominer West Ham ce dimanche à l’Etihad Stadium pour s’en assurer.

Juste en-dessous, Arsenal a désormais toutes les chances de boucler l’exercice dans le rôle du dauphin, comme l’an passé. Cruel, d’autant plus que cette saison, les Gunners se sont montrés plus solides et plus matures encore qu’en 2022-2023. Eux qui avaient fini sur les rotules en ne gagnant que 3 de leurs 9 derniers matches de championnat, eux qui avaient lâché prise face à Manchester City dans le duel au sommet en perdant 4-1, ils n’ont même pas flanché dans la dernière ligne droite cette année. Il y a bien eu cette baisse de régime au mois de décembre. Il y a aussi eu cette défaite face à Aston Villa (0-2) à domicile mi-avril, entre les deux manches du quart de finale de Ligue des champions, celle qui a permis à Manchester City de reprendre comptablement la main sur le classement de la Premier League. Sauf qu’avec le nul obtenu à Manchester City (0-0) fin mars, qu’on qualifiera difficilement de contre-performance, ce sont les deux uniques rencontres que les Gunners n’ont pas remportées depuis New Year’s Day en championnat. Meilleure défense du championnat, Arsenal a encore progressé dans sa gestion des rencontres tout au long de l’année. Mikel Arteta a montré qu’il était capable de faire évoluer ses schémas de jeu, levant les doutes raisonnables apparus au début de la saison. Phil Foden a été élu joueur de l’année par les journalistes en Angleterre, mais Philippe Auclair a rappelé dans Tour d’Europe qu’on se souviendrait certainement plus de la performance de Martin Odegaard, l’infaillible et résilient capitaine des Gunners. Kai Havertz et Declan Rice, arrivés l’été passé, ont tous deux prouvé qu’ils constituaient deux renforts de choix à leur poste. En parallèle, Arsenal s’est hissé en quarts de finale de Ligue des champions, une première depuis 2010. Et pourtant, le spectre de la saison blanche refait surface.

Difficile d’identifier ce qui manque à ce club. On sait en tout cas ce qu’il ne lui manque pas, à savoir un ogre en guise de concurrent direct. Ce dimanche, Arsenal clôturera face à Everton une saison épatante avec l’énergie d’une équipe qui s’accroche à un bien mince espoir : voir Manchester City se prendre les pieds dans le tapis rouge, celui qui doit le mener à son dixième trophée de champion d’Angleterre. Pas le genre de la maison. Mais si jamais les Gunners venaient à reprendre la première place, une chose est certaine. Ce titre, ils ne l’auront pas volé.

Continuer La Lecture
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Actualité

Ouganda-Algérie ( -2) : La victoire du rachat La sélection algérienne s’est bien rachetée après sa défaite face à la Guinée en allant arracher une précieuse victoire (2-1) à Kampala contre son homologue ougandaise dans les éliminatoires du Mondial 2026.

Publié

sur

   Comme attendu et après la défaite subie à domicile face à la Guinée, le sélectionneur national, Vladimir Petkovic, a procédé à des changements dans le onze rentrant dans les trois compartiments de jeu. En défense, Madani a remplacé Tougai. Dans l’entrejeu, Bennacer et Aouar ont suppléé Zerrouki et Brahimi alors qu’en attaque, Bounedjah et Amoura ont pris les places de Benzia et Gouiri. Avides de se racheter après la déconvenue de jeudi dernier au stade Nelson Mandela de Baraki, les camarades de Mandi, qui a hérité du brassard de capitaine en l’absence de Brahimi, ont pris d’entrée le jeu à leur compte, mais ce sont les Ougandais qui ont réussi à ouvrir le score dés la 10’ sur un tir à raz de terre de Travis Mutyaba. Le cuir a percuté le montant droit de la cage de Mandrea avant de terminer la course au fond des filets. Ce but a donné de la confiance aux locaux et déstabilisé les Fennecs, perdus sur l’arène du stade Mandela de Kampala. Même la chance a été du côté des protégés de Paul Put, sauvés par le poteau sur le tir de Benrahma à la fin de la première période. Une première mi-temps catastrophique pour le onze algérien. Un onze sans âme, sans stratégie de jeu. Petkovic a misé sur Aouar pour animer le jeu, mais l’ancien lyonnais n’a été que l’ombre de lui-même sur le terrain. Aouar s’est réveillé après la pause citron et il a remis les pendules à la 46’ suite à un cafouillage dans la surface de réparation adverse. Revigorés par ce but égalisateur, les Verts sont parvenus à prendre l’avantage à la 58’ sur un contre rapide d’Amoura conclu en beauté par Benrahma. Les partenaires de Bennacer se sont contentés par la suite de gérer leur petite avance jusqu’au coup de sifflet final. Cette laborieuse et précieuse victoire maintient l’EN en tête du Groupe G. C’est la première victoire des Algériens à Kampala dans un match officiel. Dans le premier match du Groupe, le Botswana s’est imposé (3-1) en Somalie, au stade Zimpeto de Maputo.

L. B.

Continuer La Lecture

Sport

Para-athlétisme : 15 Algériens au Grand Prix de Paris Une sélection algérienne de para-athlétisme, composée de 15 athlètes dont sept filles prendra part les 13 et 14 juin au stade Charléty, au Grand Prix de Paris, avec l'objectif d'arracher d'autres places pour les Jeux Paralympiques-2024, prévus en août prochain, selon la direction des équipes nationales (DEN) de la Fédération algérienne handisport (FAH).

Publié

sur

  Outre l’Algérie, l’Open de Paris, dernier rendez-vous international avant les Jeux Paralympiques, drainera pas moins de 400 athlètes venus de 51 pays qui seront parés pour glaner un maximum de quotas en vue des Jeux Paralympiques (28 août-8 septembre 2024). «Evidemment, on va partir avec le souhait de revenir avec d’autres places qui s’ajoutent à ceux arrachées jusqu’ici. Lesathlètes sont conscients de leur mission et animés d’une grande volonté pour, déjà, améliorer leurs performances, et assurer un siège au rendez-vous paralympique qui reste le rêve de tout un chacun », a déclaré à l’APS, la directrice des équipes nationales de la fédération, Nassima Amir.

La délégation algérienne, composée de 29 personnes dont cinq entraineurs et autant de guides, est à pied d’œuvre à Paris depuis, dimanche.

Le programme du Grand Prix de Paris, propose six épreuves (100m, 200m, 400m, 800m, 1500m, 5000m) et autant en concours (hauteur, longueur, poids, disque, club, javelot), chez les messieurs et les dames.

Sur l’ensemble des athlètes algériens engagés, quatre seront concernés par la classification, usage important pour permettre aux athlètes de concourir. Il s’agit des nouveaux Ihab Karaouche (F38) et Kamel Brakna (F43) qui seront à leur première classification à l’échelle internationale, et Laoudjeda Benoumessad (T34) et Youssouf Bensedira (F35) qui passeront en « review » (confirmer leurs classes ou pas).

Le groupe d’athlète algérien sera conduit par la doyenne la lanceuse Nadia Medjmedj (F56), la sauteuse Lynda Hamri (F12), Sid Ali Bouzourine (T36) et le demi-fondiste Abdellatif Baka (T13).

«Les athlètes étaient constamment en préparation, car ils avaient des échéances surtout avec leurs clubs. L’Open de Paris vient à point nommé pour évaluer leurs performances qui pourraient permettre à certains d’améliorer leur classement mondial qui pourra donner à l’Algérie des places en plus pour les joutes paralympiques », expliquent certains techniciens.

Il est aussi à noter le retour en scène de certains athlètes à l’image de la lanceuse Achoura Boukoufa (javelot F46), Louadjeda Benoumessad (disque et javelot, classe F34), Hadi Tedjani (T52), Youssouf Bensedira (Lanceur/F35), Kaouther Zerari (lanceuse/F51).

Le 16 juin, le Comité paralympique international (IPC) attribuera le quota des pays aux Jeux Paralympiques. Il restera ensuite le championnat d’Algérie en Open, prévu début juillet prochain à Oran, et c’est à l’issue de cette dernière échéance que la sélection algérienne de Para-athlétisme sera faite.

La liste des athlètes retenus pour le Grand Prix de Paris-2024:

Sid Ali Bouzourine, Youssouf Bensedira, Zerari Kaouther, Kamel Brakna, Oufaa Rouabhia, Indji Malak Aggoune, Achoura Boukoufa, Laoudjeda Benoumessad, Lynda Hamri, Ihab Karaouche, Djouadi Laouarem, Abdelhak Missouni, Hadi Tedjani, Nadia Medjmedj, Abdellatif Baka.

Continuer La Lecture

Sport

USM Alger : Belaïd annoncé au Ahly du Caire Al-Ahly SC est en passe de trouver un accord avec l’USM Alger pour engager le défenseur international algérien Zinédine Belaïd, rapporte la presse égyptienne.

Publié

sur

   Le club cairote, récent vainqueur de la Ligue des champions d’Afrique pour la 12e fois de son histoire, a jeté son dévolu sur le capitaine des « Rouge et Noir », pour remplacer Mohamed Abdelmonem, qui a demandé un bon de sortie pour aller en Europe.

Le joueur algérien qui a donné son accord pour signer un contrat de quatre ans avec Al-Ahly SC, attend que les deux clubs se mettent d’accord sur le montant de la transaction.

Si Al-Ahly SC a offert 900.000 dollars pour engager Belaïd (25 ans), la direction de l’USMA aurait exigé un million de dollars pour céder le défenseur central, passé par le NA Husseïn-Dey (2019-2020). L’ancien gardien de but international égyptien Ahmed Shobeïr, reconverti en journaliste, a annoncé dimanche que les deux clubs auraient trouvé un accord pour un contrat de quatre saisons.

En attendant d’officialiser son transfert, Belaïd est retenu en équipe nationale, en appel lundi à Kampala pour défier l’Ouganda (17h00), en match comptant pour la 4e journée (Gr.G) des qualifications du Mondial-2026.

Continuer La Lecture
Annonce

Trending