Se connecter avec nous

Fashion

Dortmund : Malen et Fullkrug décisifs Pour le compte de la 21e journée de Bundesliga, vendredi, Dortmund a surclassé Fribourg (3-0). En première période, le BvB a fait la différence avec un doublé de Malen (16e, 45+7e).

At vero eos et accusamus et iusto odio dignissimos ducimus qui blanditiis praesentium voluptatum deleniti atque.

Photo: Shutterstock

Publié

sur

Passeur décisif sur les deux buts du Néerlandais, Fullkrug (87e) a scellé la victoire de son équipe en fin de partie. Au classement, Dortmund, toujours 4e, en profite pour revenir à égalité avec Stuttgart, 3e.

Continuer La Lecture
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Actualité

Résolution du CS sur Ghaza : L’entité sioniste isolée  La présidence palestinienne a indiqué que la résolution adoptée la veille par le Conseil de sécurité de l'ONU concernant un cessez-le-feu à Ghaza, avait conduit à un isolement international sans précédent de l'entité sioniste qui mène une sauvage agression contre le peuple palestinien.

Publié

sur

   Le porte-parole officiel de la présidence palestinienne, Nabil Abu Rudeineh, a souligné que malgré le fossé public qui se creuse entre l’entité sioniste et l’administration américaine, le soutien militaire américain et la protection politique qu’il fournit à l’occupation « n’ont pas encore changé de manière à conduire à l’arrêt de l’agression contre notre peuple palestinien ». Abu Rudeineh a appelé l’administration américaine à franchir des étapes « plus sérieuses et efficaces », parce que, a-t-il poursuivi, « la vraie bataille qui doit être traitée n’est pas seulement l’agression contre Ghaza ou les conflits régionaux, mais elle est plus profonde et plus large ». Résoudre un conflit qui dure depuis des décennies nécessite, selon le porte-parole de la présidence palestinienne, « un changement de politique américaine ». A l’initiative de l’Algérie, appuyée par les autres membres élus, le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté, lundi, par un total de quatorze voix pour, une résolution exigeant un cessez-le-feu immédiat à Ghaza pendant le mois de Ramadhan. Cela fait suite à la proposition, par les membres élus du Conseil (Groupe des Dix), d’un nouveau projet de résolution après l’échec de la proposition américaine, vendredi dernier. Outre l’isolement, l’entité sioniste fait face à une grande pression pour la mise en application de la résolution du conseil de sécurité. D’ailleurs, la Colombie a menacé de rompre ses relations avec l’entité sioniste si elle ne respectait e pas le cessez-le-feu. Gustavo Petro a lancé un sévère avertissement à l’occupant israélien en exigeant un cessez-le-feu immédiat dans la bande de Ghaza. L’ultimatum du dirigeant colombien fait suite à son soutien à l’approbation de la résolution, dans laquelle il a également appelé les autres pays à reconsidérer leurs liens avec l’entité sioniste si cette dernière poursuivait ses opérations militaires à Ghaza. En réponse aux déclarations du président Petro, le ministère sioniste des Affaires étrangères a défendu sa position dans un tweet, affirmant son engagement à protéger ses citoyens contre toute forme de pression ou de menace. Le ministère a critiqué Petro, le qualifiant de partisan de ce qu’il appelle des « terroristes du Hamas ». Cet échange sur X souligne un déclin rapide des relations entre la Colombie et l’entité sioniste, passant d’alliés dans les efforts militaires et commerciaux à des adversaires idéologiques.

Continuer La Lecture

Fashion

Hydraulique : Un programme spécial pour la réutilisation des eaux épurées Doté d’une enveloppe financière de 34 milliards de dinars, ce programme a été approuvé par les autorités publiques.

Publié

sur

Photo: Shutterstock

Le secteur de l’hydraulique en Algérie franchit une nouvelle étape décisive dans la gestion efficace de ses ressources hydriques avec l’approbation d’un programme ambitieux de réutilisation des eaux usées traitées. Ce programme, d’une valeur de 34 milliards de dinars, vient d’obtenir le feu vert des autorités publiques, marquant ainsi une avancée significative dans la préservation et l’optimisation de l’eau dans le pays.

Ce projet novateur, annoncé par le ministre du secteur, Taha Derbal, lors d’une audience de la Commission de l’Habitat, de l’équipement, de l’hydraulique et de l’aménagement du territoire à l’Assemblée populaire nationale (APN), vise à répondre aux directives du président Abdelmadjid Tebboune, qui ont été énoncées lors du Conseil des ministres de novembre 2023. Ces directives mettent l’accent sur l’impératif d’augmenter la capacité de traitement des eaux usées et leur réutilisation, avec pour objectif ambitieux d’utiliser jusqu’à 60 % du volume produit.

Le programme se déploie autour de deux axes majeurs : l’augmentation du taux de traitement des eaux usées et leur réintégration dans divers secteurs d’utilisation. Ainsi, les eaux usées issues des domaines agricoles, industriels et urbains seront soumises à un processus de traitement amélioré, avant d’être réacheminées vers des zones d’utilisation telles que l’irrigation des terres agricoles.

Le premier volet de ce programme, couvrant les années 2023 à 2026, comprend la réhabilitation des stations de traitement des eaux usées existantes, l’extension des équipements, ainsi que l’introduction de systèmes de traitement avancés, notamment le traitement tertiaire. Des dossiers techniques sont en cours de préparation, en vue du lancement des appels d’offres pour la réalisation de ces projets d’envergure.

Une attention particulière est portée aux stations de traitement situées dans des régions stratégiques telles que Tarf, Annaba et Mila, afin de garantir une couverture efficace sur l’ensemble du territoire national.

De plus, des projets de raccordement entre les stations de traitement et les zones d’utilisation sont en cours, notamment celui reliant la station de Lalalik au complexe sidérurgique de Sider, démontrant ainsi l’engagement du secteur à optimiser l’utilisation des ressources en eau.

Outre la réutilisation des eaux usées, le secteur accorde également une importance capitale à l’assainissement, en modernisant les infrastructures et en étendant les réseaux d’égouts, afin de préserver l’environnement et la santé publique.

En parallèle, le secteur s’attèle à des projets d’urgence pour garantir l’approvisionnement en eau potable, notamment à travers la mise en œuvre d’un programme national de dessalement de l’eau de mer, qui prévoit la réalisation de cinq grandes stations de dessalement à travers le pays.

Dans un contexte où la gestion durable des ressources en eau est devenue une priorité mondiale, l’Algérie se positionne en pionnière avec ce programme ambitieux de réutilisation des eaux usées, témoignant de sa volonté de relever les défis environnementaux et d’assurer un avenir durable pour les générations à venir.

L’importance accordée au secteur de l’irrigation a été soulignée par Mohamed Boudouma, président de la commission de l’Habitat, qui a mis en avant l’attention particulière du président Abdelmadjid Tebboune à ce domaine crucial pour le pays. Dans un contexte marqué par une faible pluviométrie persistante, il est devenu impératif de développer des plans d’urgence pour faire face à la pénurie d’eau dans les barrages, notamment dans les régions ouest et centrale du pays.

Cependant, malgré les progrès réalisés, plusieurs préoccupations ont été soulevées lors du débat qui a suivi la présentation. Les membres de cette instance législative ont exprimé leur inquiétude quant au rythme des travaux de certains projets, ainsi que la nécessité de relancer des projets en suspens, notamment ceux liés à l’approvisionnement en eau potable et à la gestion des eaux usées.

L’audience a également permis d’aborder diverses questions relatives aux projets de dessalement de l’eau de mer, aux initiatives de fourniture d’eau potable, ainsi qu’à l’exploitation des eaux usées traitées dans les domaines agricole et industriel. Les députés ont salué les efforts déployés par l’Algérie dans la réalisation de ces projets vitaux, soulignant la contribution de la main d’œuvre algérienne à renforcer la sécurité hydrique du pays.

O.B    

Continuer La Lecture

Fashion

Energie : Sonatrach négocie avec Uniper et VNG Le PDG groupe Sonatrach, Rachid Hachichi, s’est entretenu avec le PDG de la société allemande Uniper, Michael Lewis, et le président du Conseil d’administration de la société VNG, Ulf Heitmüller.

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam.

Publié

sur

Photo: Shutterstock

Avec Robert Lewis, il a été question d’éventuelles opportunités de partenariat entre les deux sociétés dans les domaines du gaz et des énergies nouvelles et renouvelables. A noter qu’Unper est une société énergétique spécialisée dans la production de l’électricité et du gaz, ainsi que les énergies propres. Les relations entre Sonatrach et VNG dans le domaine de la commercialisation du gaz, ainsi que les possibilités de leur développement dans l’avenir ont été au menu de la rencontre entre Rachid Hachichi et Ulf Heitmüller. Pour Rappel, Sonatrach et VNG ont auparavant signé un Mémorandum d’entente ayant pour objet d’examiner les opportunités de coopération en vue de la réalisation de projets dans les domaines de l’hydrogène et de l’ammoniac vert afin de les exporter vers l’Allemagne.

Continuer La Lecture

Trending