Se connecter avec nous

Actualité

Coronavirus: 222 nouveaux cas, 181 guérisons et 5 décès

Publié

sur

222 nouveaux cas confirmés de Coronavirus (Covid-19), 181 guérisons et 5 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures en Algérie, a annoncé, dimanche à Alger, le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus, Dr Djamel Fourar.

 Le total des cas confirmés s’élève ainsi à 103.833 dont 222 nouveaux cas les dernières 24 heures, soit 0,5 cas pour 100.000 habitants, celui des décès à 2836 cas, alors que le nombre de patients guéris est passé à 70.554 ,a précisé Dr Fourar lors du point de presse quotidien consacré à l’évolution de la pandémie de Covid-19.

Continuer La Lecture
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Actualité

Coopération : Alger et Paris font le point En marge de sa réunion avec l'ensemble des Chefs de postes consulaires algériens en Europe et en Amérique du Nord, le Secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à létranger, Lounès Magramane, sest entretenu avec son homologue française, Anne-Marie Descotes.

Publié

sur

  Une rencontre ayant permis aux deux parties de faire le point sur les relations algéro-françaises et les questions internationales. «Heureuse de recevoir mon homologue algérien, Lounès Magramane », écrit Anne-Marie Descotes sur son compte «X», anciennement twitter.Selon Anne-Marie Descotes, la rencontre a permis daborder la coopération bilatérale et les crises régionales. «Notre dialogue est important pour lapprofondissement de la coopération bilatérale dans tous les domaines, et notre coordination sur les crises régionales », a-t-elle précisé dans son message. Cette rencontre intervient après la tenue, février dernier à Alger, de la 11e Session des consultations politiques algéro-française sous la coprésidence de Lounès Magramane, et dAnne-Marie Descotes. Une session ayant permis de procéder à une évaluation globale de létat des relations au plan politique et de la coopération bilatérale dans lensemble des domaines, y compris en matière économique et de circulation des personnes.

Continuer La Lecture

Actualité

Election présidentielle : Lounes Magramane mobilise la diaspora Dans le cadre de la mise en uvre des directives du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, relatives à la prise en charge des préoccupations de la communauté nationale à l'étranger, le Secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger, LounèsMagramane, a présidé une réunion regroupant l'ensemble des Chefs de postes consulaires algériens en Europe et en Amérique du Nord, les 17 et 18 mai courant, à l'ambassade d'Algérie en France.

Publié

sur

  Cette réunion tenue en présence de l’ambassadeur Saïd Moussi et de cadres du ministère, a été une occasion pour faire une évaluation exhaustive de la gestion consulaire des membres de notre communauté établie à l’étranger. Elle a permis de passer en revue l’état et les moyens d’exécution des mesures adoptées, sous l’impulsion des hautes autorités nationales, afin de hisser la qualité des prestations à la hauteur de l’attachement des ressortissants algériens à la mère patrie de façon à répondre à leurs multiples et pressantes attentes. A ce titre, les participants ont relevé l’impact positif des nouvelles dispositions annoncées récemment en faveur des membres de notre communauté à l’étranger, s’agissant notamment de l’allègement des conditions de voyage au cours de la période estivale, de la prolongation des heures et des journées de travail, de la réintroduction du système de rendez-vous, de la prise en charge des frais de rapatriement des dépouilles et d’autres facilitations administratives. En outre, cette rencontre a permis de faire le point sur les avancées enregistrées dans le renouvellement des passeports biométriques, donnant lieu à un échange de vues et d’expériences sur les mesures supplémentaires à même de permettre à l’appareil diplomatique et consulaire algérien de faire face aux défis et de faciliter davantage le déroulement de cette opération au niveau de nos services extérieurs. Intervenant, à quelques mois du prochain scrutin présidentiel, cette réunion a permis également de passer en revue l’ensemble des volets liés à cet important rendez-vous politique national en vue de réunir toutes les conditions de son succès. Enfin, des orientations pratiques et des directives précises ont été données aux Chefs de postes consulaires afin de renforcer la qualité de prise en charge de notre communauté à l’étranger et ce, dans l’esprit de la volonté affirmée de M. le président de la République de lui offrir une place de choix au titre de l’action diplomatique de notre pays et d’assurer sa pleine participation à l’édification de l’Algérie Nouvelle.

Continuer La Lecture

Actualité

Les partis abordent plusieurs dossiers de «campagne» : Convergence inédite  À l'approche des élections présidentielles prévues pour le 7 septembre 2024, les principaux partis politiques du pays convergent sur plusieurs questions essentielles. 

Publié

sur

Bien que leurs divergences idéologiques soient bien connues, leurs récents discours et déclarations révèlent des points de convergence significatifs, notamment en matière de participation électorale, d’amélioration des conditions de vie, de défense de la souveraineté nationale, et de promotion de la démocratie. La mobilisation des électeurs apparaît comme une priorité commune pour tous les partis. Tajamou Amal el Djazair (TAJ) et l’Alliance nationale Républicaine (ANR) insistent sur l’importance d’une forte participation pour garantir la légitimité du processus électoral. Le Rassemblement national démocratique (RND) et le Parti des Travailleurs appellent également les citoyens à s’engager massivement dans le scrutin, tout comme le FLN qui dit mettre tous les moyens pour la réussite de cette «fête électorale». Zoubida Assoul, de l’Union pour le changement et le progrès (UCP), voit dans la participation électorale «un moyen» de transformer la politique et de défier le candidat du pouvoir de manière pacifique. L’amélioration des conditions de vie des Algériens est un autre point qui «unit» les partis. Le TAJ propose en ce sens, des mesures pour soutenir les produits nationaux et encourager les investissements, tandis que le RND salue les récentes augmentations des salaires et des pensions de retraite décidées par le président Tebboune. Le PT le Front El Moustakbal et lUCP soulignent pour leur part, la nécessité de réformes économiques pour améliorer le pouvoir d’achat et assurer une vie digne à tous les citoyens. De son côté, Lamine Osmani, président de Sawt Echaâb, a plaidé pour une action politique centrée sur les besoins des citoyens lors d’un rassemblement samedi à Chlef. Osmani a mis en avant l’importance pour les partis de présenter des programmes répondant aux attentes du peuple, contribuant ainsi à l’avènement d’une «Algérie nouvelle». Les partis s’accordent également sur la défense de la souveraineté nationale et la promotion de la stabilité politique.

 

Unité nationale

 

Le TAJ met en avant le rôle crucial de l’Armée nationale populaire (ANP), dans la défense de la souveraineté nationale tandis que le RND et le Front El Moustakbal insistent sur l’importance de l’unité nationale et de la cohésion intérieure face aux menaces extérieures. Le FFS de son côté a souligné samedi à Tizi-Ouzou, l’importance du renforcement de l’unité nationale et a appelé à faire face aux défis du contexte, régional et mondial actuel. Le renforcement de la démocratie et des réformes institutionnelles est un autre thème central abordé par nombre de formations politiques ces derniers temps. Le TAJ et le RND prônent une consolidation des acquis démocratiques et des réformes pour améliorer le système juridique. Zoubida Assoul, candidate à la candidature, appelle quant à elle à des réformes pour établir «un véritable État de droit» et garantir «une gouvernance transparente». La promotion des droits de l’Homme et la justice sociale sont des priorités pour plusieurs partis. Le TAJ a insisté sur le rôle de la direction du parti dans le suivi et la mise en uvre de son programme, visant à renforcer les droits et libertés et à améliorer le domaine de la justice et de la magistrature. Le PT a exprimé sa détermination à promouvoir une activité politique libre et à garantir une vie digne pour tous les Algériens. Louisa Hanoune a souligné à lissue de la réunion du Comité central du parti, vendredi et samedi que sa campagne sera offensive et qu’elle vise à provoquer une rupture avec les politiques régressives du passé pour libérer les citoyens de toute forme de pauvreté. L’engagement des jeunes et des femmes dans la vie politique est également mis en avant par tous les partis. Le TAJ et le RND soulignent l’importance de ces catégories de la société dans la cohésion sociale et le renouveau politique. A propos des bouleversements sur la scène internationale, le soutien aux causes palestinienne et sahraouie est unanime. Le TAJ, le PT, le RND et le Front El Moustakbal , le FLN et le FFS entre autres, réaffirment leur solidarité avec les Palestiniens et condamnent le génocide pérpétré par lentité sioniste, tout en soulignant le rôle diplomatique actif de l’Algérie dans les forums internationaux. TAJ et lUCP ont salué les efforts diplomatiques de l’Algérie au sein de l’ONU pour soutenir les Palestiniens. En somme, cette «unité» autour des enjeux majeurs des élections présidentielles de 2024 témoigne d’une volonté collective de répondre aux attentes des citoyens et de construire une Algérie plus stable, prospère et démocratique.

Assia M.

Continuer La Lecture
Annonce

Trending