Se connecter avec nous

Sport

Portugal : Ronaldo annoncé en Arabie Saoudite

Publié

sur

Tout sourire après la victoire – et la qualification pour les huitièmes de finale -du Portugal face à l’Uruguay, lundi, Cristiano Ronaldo a une bonne raison de se réjouir. En quête d’un nouveau club depuis la fin (tumultueuse) de son aventure à Manchester United, le quintuple Ballon d’Or ne devrait pas rester très au longtemps au chômage.

A en croire Marca, l’ancienne gloire du Real Madrid serait en passe de s’engager avec le club saoudien d’Al-Nassr. S’il espérait prolonger l’aventure en Europe, le natif de Funchal a vu les portes des cadors européens se refermer les unes après les autres, l’obligeant à écouter des propositions plus exotiques. Et force est de constater qu’Al-Nassr s’est montré persuasif.

Un package à 500 millions d’euros

A bientôt 38 ans, Ronaldo devrait s’engager pour deux ans et demi avec le club saoudien avec à la clé un contrat monstrueux puisque le quotidien madrilène avance salaire de plus de 200 millions d’euros par an. Son rôle ne se limiterait pas au terrain puisque le Portugais serait également l’ambassadeur du club. Un temps réticent à tourner le dos à l’Europe, Ronaldo s’est finalement laissé convaincre par ce pont d’or et l’affaire serait quasiment bouclée selon Marca, qui affirme que l’ancien Turinois a d’ores et déjà accepté l’offre formulée par les dirigeants saoudiens.

Continuer La Lecture
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

La Une

Algérie-Guinée : Atcho, l’autre provocation de la CAF L’arbitre gabonais a lésé la sélection algérienne lors de la CAN 2023 en Côte d’Ivoire où il était à la VAR lors des matchs contre l’Angola et le Burkina Faso.

Publié

sur

La commission arbitrage de la Confédération africaine de football (CAF) a désigné le Gabonais Pierre Ghislain Atcho pour diriger le choc Algérie-Guinée, l’une des grosses affiches de la troisième journée des éliminatoires du Mondial 2026. Une désignation qui fait jaser au niveau de la FAF et que l’on considère comme une nouvelle provocation de la part de la CAF, après la fameuse affaire USM Alger-RS Berkane qui continue à défrayer la chronique. L’arbitre gabonais, qui sera assisté le 6 juin prochain au stade Nelson Mandela de Baraki par le Camerounais Elvis Noupue Nguegoue, le Djiboutien Liban Abderrazak Ahmed et par un autre Camerounais délégué à la VAR, Antoine Max Depadoux Effa Essouma en l’occurrence, a lésé la sélection algérienne lors de la CAN 2023 en Côte d’Ivoire où il était à la VAR lors des matchs contre l’Angola (1-1) et le Burkina Faso (2-2). Le controversé Atcho a alors omis d’attirer l’attention des arbitres centraux sur plusieurs actions litigieuses, notamment ces fautes de main dans la surface de réparation de défenseurs angolais et burkinabé, privant ainsi les Fennecs de penalties évidents qui les auraient qualifiés pour le second tour de la CAN. La FAF avait déposé une réclamation mais elle a été ignorée par la CAF qui a désigné Atcho pour le choc des huitièmes de finale entre la Côte d’Ivoire et le Sénégal au cours duquel il a commis quelques erreurs d’arbitrage, dénoncées par les Sénégalais. «Vous nous avez tués, vous êtes des corrompus. Gardez votre Coupe d’Afrique», avait alors lancé l’international sénégalais Krépin Diatta à des membres de la CAF à l’issue du match remporté par les Ivoiriens, après la série fatidique des tirs au but. Atcho et ses assistants Boris Ditsoga (Gabon) et Carine Atezambong (Cameroun) ont été écartés de la compétition par la commission d’arbitrage de la CAF. Sa désignation pour le match décisif contre la Guinée est appréhendée par la FAF et les Verts qui craignent un autre coup fourré et qui n’ont pas encore oublié l’épisode Gassama. Concernant le second match des Verts contre l’Ouganda, prévu le 10 juin à Kampala, il sera dirigé par le Béninois Adissa Abdul Raphiou Ligali, assisté par ses compatriotes Gbèmassiandan Narcisse Kouton et Lucien Todégnon Hontonnou, alors que la VAR sera à la charge de Dédjinnanchi Tanislas Ahomlanto.

L. B.

Continuer La Lecture

Sport

Ligue 2 : Un match à huis clos pour le RCK Le RC Kouba, pensionnaire de la Ligue 2 amateur de football (Gr. Centre-Ouest), a écopé d'un match à huis clos ferme (3e infraction) pour "jets des projectiles sur le terrain sans dommage physique", lors du match face à l'ES Mostaganem (0-0) de la 26e journée, a annoncé la Ligue nationale de football amateur (LNFA) mercredi sur son site officiel.

Publié

sur

Outre cette sanction, l’actuel 2e au classement de son groupe devra s’acquitter d’une amende de 10.000 dinars, précise la même source.

Toujours dans le groupe Centre-Ouest, le sociétaire du WA Boufarik Abdelmalik Abdellaoui a écopé de 8 matchs de suspension, dont 4 avec sursis, pour «tentative d’agression et comportement antisportif envers officiel de match en fin de partie», plus une amende de 40.000 dinars.

Son coéquipier Abdelkader Touahria s’est vu infliger, quant à lui, 4 matchs de suspension, dont 2 avec sursis, plus une amende de 25.000 dinars pour «comportement antisportif en fin de partie envers officiel de match.»

La Commission de discipline de la LNFA a également infligé 4 matchs de suspensions, dont 2 avec sursis au joueur du MSB Oued Sly Ali Amiri pour «contestation de décision et comportement antisportif envers officiel de match en fin de partie», et une amende de 50.000 dinars.

Dans le groupe Centre-Est, le sociétaire de l’AS Aïn M’lila Billel Bouzitoune a écopé de 4 matchs de suspension, dont 2 avec sursis, plus une amende de 25.000 pour «comportement antisportif envers officiel de match.» De leur côté, Abdenour Ardja (Olympique Akbou) et Abdelhamid Ameur (NRB Teleghma) ont écopé chacun de 3 matchs de suspension, dont 1 match avec sursis, plus 15.000 dinars pour «voies de fait envers adversaire sans lésion corporelle.»

Enfin, le secrétaire du NRB Teleghma Mohamed Messaoud a été sanctionné de 6 mois de suspension fermes, plus une amende de 35.000 dinars, pour « comportement antisportif envers officiel de match.»

Continuer La Lecture

Sport

Coupe arabe de la FIFA : Le Qatar accueillera les éditions 2025, 2029 et 2033 Le Qatar accueillera les éditions 2025, 2029 et 2033 de la Coupe arabe de la Fifa à la demande de la Fédération qatarienne de football, a indiqué ce mercredi le Conseil de la FIFA à l'occasion de sa séance tenue en amont de son 74e Congrès de la FIFA prévue vendredi à Bangkok (Thaïlande).

Publié

sur

Pour rappel, l’Algérie avait remporté la première édition de la Coupe arabe de la Fifa disputée au Qatar en 2021 en battant en finale la Tunisie (2-0) après prolongation.

Le Conseil de la FIFA a pris plusieurs décisions clés portant entre autres sur l’avenir du football féminin, adoptant notamment le calendrier international des matches à l’unanimité.

En décembre 2022, le Conseil de la FIFA avait décidé de valider le principe stratégique lié à la création d’une Coupe du Monde des Clubs Féminine de la FIFA. Aujourd’hui, après consultation des confédérations et d’autres parties prenantes, il a été proposé que la première édition de cette compétition soit disputée par 16 équipes en janvier-février 2026. La compétition aura lieu tous les quatre ans.

Afin de continuer à accompagner le développement mondial du football féminin de clubs, et afin de répondre aux demandes des confédérations visant à offrir chaque année suffisamment d’opportunités de jouer, il a également été proposé qu’une compétition féminine interclubs supplémentaire soit organisée par la FIFA à compter de 2027, lors des années sans Coupe du Monde des Clubs Féminine. Le Conseil de la FIFA a également confirmé la tenue de la première édition de la Coupe du monde Féminine de Futsal en 2025 aux Philippines, la Coupe du Monde U-17 de la FIFA  au Qatar (2025-2029) dont la répartition des places a été confirmée comme suit : AFC : 9 , CAF : 10 , Concacaf : 8 , CONMEBOL : 7 , OFC : 3 , UEFA 11.

Continuer La Lecture
Annonce

Trending