Se connecter avec nous

Société

Gestion des établissements pénitentiaires en Algérie : Un modèle à suivre pour les Africains Le DG de l'administration pénitentiaire et de la réinsertion, Saïd Zreb a affirmé mardi dernier, que l'Algérie œuvrait constamment à suivre les meilleures pratiques internationales en matière de gestion des établissements pénitentiaires, et de prise en charge des détenus et leur réinsertion…

Publié

sur

Said Zreb s’exprimait à l’ouverture d’un colloque international sur le développement du système pénitentiaire en Algérie, organisé par le ministère de la Justice en collaboration avec la Fondation allemande pour la coopération juridique internationale (IRZ). Il a affirmé, dans ce cadre, que le partenariat avec la IRZ «s’inscrivait dans le cadre de la politique adoptée par le pays pour adapter l’expérience algérienne aux meilleures pratiques internationales en matière de gestion des établissements pénitentiaires, et de prise en charge des détenus, notamment dans le volet ayant trait au respect des droits de l’Homme». Cette coopération, poursuit le même responsable, a permis de développer le système carcéral grâce à l’ «instauration de nouvelles méthodes de gestion»  des établissements pénitentiaires, la prise en charge des détenus, et l’implication de la société civile dans la politique de réinsertion sociale de cette catégorie. Ce partenariat représente «une véritable opportunité pour développer les compétences du personnel pénitentiaire, et partager l’expérience algérienne en la matière», a-t-il estimé. Le DG de l’administration pénitentiaire a mis en exergue en outre le rôle de la société civile à travers l’accompagnement de la politique de l’Etat visant à préparer les détenus à la vie sociale et professionnelle après achèvement de la peine, grâce à de nombreuses mesures prises en la matière, à l’instar des formations professionnelles, et la possibilité de passer les examens du BEM et du Baccalauréat, des facteurs clés qui facilitent, a-t-il dit, leur préparation à la vie professionnelle et à diminuer le phénomène de récidive. Il a indiqué que l’ouverture des établissements pénitentiaires aux organisations et aux acteurs de la société civile avait grandement contribué au développement de la politique de l’Etat en matière de prise en charge des détenus notamment dans le volet des droits de l’Homme. Pour sa part, le président du bureau d’Afrique à la Fondation allemande pour la coopération juridique internationale, Mohamed Montasser Abidi, a qualifié l’expérience de l’Algérie en matière de gestion des établissements pénitentiaires de «pionnière à tous les niveaux» grâce aux réformes initiées en vue de promouvoir la prise en charge des détenus conformément aux standards internationaux. Il a affirmé que l’expérience de l’Algérie, qui «a adopté depuis des années une nouvelle démarche basée sur la réintégration des détenus pour prévenir le phénomène de récidive», peut devenir un modèle à suivre pour les pays frères et africains.

Continuer La Lecture
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Société

Bilan hebdomadaire : Plus de 13 morts en zones urbaines Treize (13) personnes ont trouvé la mort et 409 autres ont été blessées dans 350 accidents corporels de la circulation survenus en zones urbaines entre le 7 et le 13 mai, selon un bilan publié jeudi dernier, par les services de la Sûreté nationale.

Publié

sur

   Le bilan fait état d’une hausse du nombre d’accidents (+39) et de blessés (+41) et d’une baisse du nombre de morts (-2) par rapport à la semaine précédente. Le facteur humain demeure la principale cause de ces accidents (+95%) en raison du non-respect du code de la route et de la distance de sécurité, de l’excès de vitesse et du manque de concentration au volant, outre l’état du véhicule, selon les données de la Sûreté nationale. La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) réitère son appel aux usagers de la voie publique à la prudence et au respect du code de la route, rappelant les numéros vert 1548 et de secours 17 mis à la disposition des citoyens 24/24.

Continuer La Lecture

Société

Equipement de 3 hélicoptères médicalisés : Sonatrach finance la Protection civile Le DG de la Protection civile, le colonel Boualem Boughelaf, et le PDG du groupe Sonatrach, Rachid Hachichi, ont signé une convention de financement visant à équiper trois hélicoptères médicalisés de la Protection civile.

Publié

sur

   Ces services ont indiqué que cette initiative permettra aux équipes médicales d’offrir une assistance médicale urgente lors des interventions rapides et des évacuations médicales aériennes, prises en charge par la société Sonatrach. Cette initiative vise à soutenir les efforts de la Direction générale de la Protection civile à l’échelle nationale, facilitant ainsi le travail des agents de la Protection civile, notamment dans le domaine des secours médicaux aériens lors d’interventions d’urgence ou de catastrophes.

Continuer La Lecture

Société

Aide aux personnes âgées : Une caravane de solidarité lancée La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille, et de la Condition de la femme, Kaouter Krikou, a donné, jeudi dernier, à Bejaia, le coup d'envoi d'une caravane de solidarité devant venir en aide à 150 familles démunies dont les chefs sont des personnes âgées.

Publié

sur

   Plusieurs camions et des véhicules tout terrain, chargés d’équipements médicaux, de literies et de nourritures ont été ainsi chargés avant de se rendre dans plusieurs villages pour y être distribués. Au chef-lieu de wilaya, la ministre en a profité pour visiter quelques structures relevant de son département où elle a pris connaissance des conditions dans lesquelles se sont déroulés les examens d’évaluation des acquis des personnes aux besoins spécifiques. «C’est une première expérience très positive», a-t-elle indiqué, indiquant, que les élèves ont été à la hauteur des attentes et que cette expérience, vécue de façon expérimentale antérieurement, a concerné cette année 1.700 enfants à travers le territoire national. Mme Krikou, par ailleurs, visité quelques villages situés sur les hautes montagnes de Tichy à 15 km à l’est de Béjaïa, où elle s’est enquis des travaux qu’effectuent dans leurs domiciles les femmes aux foyers. Un marché a été monté, sur les places centrales de ces villages, où nombre d’entre-elles, ont exposé leurs produits, notamment dans le tissage, la poterie et les bijoux.

Continuer La Lecture
Annonce

Trending