Se connecter avec nous

Société

Retour des pluies orageuses atteignant 50 mm sur 16 wilayas : Une autre alerte fait craindre le pire ! En cette fin de mois de mai, le pays est frappé par des pluies anormalement abondantes et dévastatrices. Il en résulte de violentes inondations qui ont frappé des localités, notamment celle de Tipaza…

Publié

sur

De fortes pluies automnales se sont abattues sur les villes du Nord et de l’Est du pays et ont provoqué un désastre. Non seulement les dommages sont nombreux et importants, mais plusieurs personnes sont également touchées par cette catastrophe. D’après le rapport de la Protection civile, plus d’une centaine de communes ont été touchées par cette forte pluie. Les conséquences de cette inondation sont visibles dans une vidéo qui a été publiée et partagée sur les différents réseaux sociaux. Déjà, une polémique est en train de naître sur la façon dont est gérée la situation. Aucune consigne ou directive claire n’a été prodiguée par les autorités publiques. L’Office nationale de la météorologie (ONM) n’a émis aucun bulletin d’alerte sur les pluies diluviennes dévastatrices. L’Etat n’est pas équipé de système d’alerte avancé. L’Algérie a un besoin urgent d’un  mécanisme de réponse face aux désastres naturels qui vont se répéter plusieurs fois. Le changement climatique qui se déroule sous nos yeux (fortes pluies à la fin du mois de mai) est une première en Algérie depuis l’indépendance, pour le rappeler. Des averses de pluie, parfois orageuses et accompagnées localement de chutes de grêle, affectent, depuis hier, plusieurs wilayas du pays, indique un bulletin météorologique spécial (BMS) émis par l’Office national de la météorologie.  Placé au niveau de vigilance orange le BMS concerne les wilayas d’Aïn Defla, Chlef, Tipaza, Alger, Boumerdès, Tiaret, Tissemsilt, Médéa, Blida et Djelfa, durant sa validité qui s’étale du samedi à 18h00 au dimanche à 15h00. Les quantités de pluie attendues dans ces wilayas sont estimées entre 20 et 40 mm et pouvant atteindre ou dépasser localement 50 mm, précise la même source. Les wilayas de Bouira, Tizi-Ouzou, M’Sila, Bordj- Bou-Arreridj, Sétif, Bejaïa et de Jijel sont également concernées par les pluies, dont les quantités attendues sont estimées entre 20 et 40 mm, pouvant atteindre ou dépasser localement 50 mm, dans la journée du dimanche de 3h00 à 18h00 au moins, ajoute le bulletin, selon lequel des  rafales de vent sous orages sont également prévues. Les dernières intempéries ont occasionné des accidents meurtriers, des dégâts considérables, des blocages au niveau des axes routiers ainsi que des perturbations du trafic maritime et aérien. Comme à l’accoutumée, les intempéries ont occasionné de nombreux accidents et incidents à travers différentes régions. Selon un communiqué de la Protection civile publié  hier au moins 210 personnes en situation de danger, à cause des intempéries, ont été sauvées durant les dernières 48 heures, notamment, à Alger, Tébessa, Tipaza , Laghouat , Oum El Bouaghi , Blida, Khenchela  et Souk Ahras. Ces personnes étaient cernées par les eaux pluviales. De même, les éléments de la Protection civile ont effectué des opérations de pompage des eaux à l’intérieur des habitations ainsi que dans plusieurs quartiers et édifices publics et privés. D’après la même source, trois élèves légèrement blessés, après l’effondrement d’un mur d’une école dans la commune de Mouzaïa, wilaya de Blida, ont été traités et pris en charge sur place, puis évacués vers la polyclinique locale.

R.S

Continuer La Lecture
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Société

Bilan hebdomadaire : Plus de 13 morts en zones urbaines Treize (13) personnes ont trouvé la mort et 409 autres ont été blessées dans 350 accidents corporels de la circulation survenus en zones urbaines entre le 7 et le 13 mai, selon un bilan publié jeudi dernier, par les services de la Sûreté nationale.

Publié

sur

   Le bilan fait état d’une hausse du nombre d’accidents (+39) et de blessés (+41) et d’une baisse du nombre de morts (-2) par rapport à la semaine précédente. Le facteur humain demeure la principale cause de ces accidents (+95%) en raison du non-respect du code de la route et de la distance de sécurité, de l’excès de vitesse et du manque de concentration au volant, outre l’état du véhicule, selon les données de la Sûreté nationale. La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) réitère son appel aux usagers de la voie publique à la prudence et au respect du code de la route, rappelant les numéros vert 1548 et de secours 17 mis à la disposition des citoyens 24/24.

Continuer La Lecture

Société

Equipement de 3 hélicoptères médicalisés : Sonatrach finance la Protection civile Le DG de la Protection civile, le colonel Boualem Boughelaf, et le PDG du groupe Sonatrach, Rachid Hachichi, ont signé une convention de financement visant à équiper trois hélicoptères médicalisés de la Protection civile.

Publié

sur

   Ces services ont indiqué que cette initiative permettra aux équipes médicales d’offrir une assistance médicale urgente lors des interventions rapides et des évacuations médicales aériennes, prises en charge par la société Sonatrach. Cette initiative vise à soutenir les efforts de la Direction générale de la Protection civile à l’échelle nationale, facilitant ainsi le travail des agents de la Protection civile, notamment dans le domaine des secours médicaux aériens lors d’interventions d’urgence ou de catastrophes.

Continuer La Lecture

Société

Aide aux personnes âgées : Une caravane de solidarité lancée La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille, et de la Condition de la femme, Kaouter Krikou, a donné, jeudi dernier, à Bejaia, le coup d'envoi d'une caravane de solidarité devant venir en aide à 150 familles démunies dont les chefs sont des personnes âgées.

Publié

sur

   Plusieurs camions et des véhicules tout terrain, chargés d’équipements médicaux, de literies et de nourritures ont été ainsi chargés avant de se rendre dans plusieurs villages pour y être distribués. Au chef-lieu de wilaya, la ministre en a profité pour visiter quelques structures relevant de son département où elle a pris connaissance des conditions dans lesquelles se sont déroulés les examens d’évaluation des acquis des personnes aux besoins spécifiques. «C’est une première expérience très positive», a-t-elle indiqué, indiquant, que les élèves ont été à la hauteur des attentes et que cette expérience, vécue de façon expérimentale antérieurement, a concerné cette année 1.700 enfants à travers le territoire national. Mme Krikou, par ailleurs, visité quelques villages situés sur les hautes montagnes de Tichy à 15 km à l’est de Béjaïa, où elle s’est enquis des travaux qu’effectuent dans leurs domiciles les femmes aux foyers. Un marché a été monté, sur les places centrales de ces villages, où nombre d’entre-elles, ont exposé leurs produits, notamment dans le tissage, la poterie et les bijoux.

Continuer La Lecture
Annonce

Trending