Se connecter avec nous

Société

Festival de la Sebeïba de Djanet : Danses et chants ancestraux Cette fête qui dure dix jours et coïncide avec les festivités d'Achoura dans le calendrier musulman met en ébullition la ville de Djanet et ses 14.000 habitants…

Publié

sur

Cette célébration, inscrite depuis 2014 au patrimoine immatériel de l’UNESCO et dont la date est fixée par les sages de l’oasis de Djanet, simule un combat entre deux tribus touareg: El Mihane et Zelouaz. Les hommes revêtent leurs plus beaux atours et font mine de s’affronter dans une danse effrénée, les femmes chantent, parées de magnifiques bijoux: les Touaregs du désert algérien célèbrent le Festival de la Sebeïba, qui remonte à plus de 3.000 ans. Cette fête coïncide avec les festivités d’Achoura dans le calendrier musulman met en ébullition la ville de Djanet où les préparatifs vont bon train depuis une semaine. «Pendant les répétitions, les enfants apprennent à danser et tout le monde a le droit de se défouler», explique Hassan El Cheikh, 64 ans, en soulignant que le site qui accueille le festival «existe depuis l’époque de nos ancêtres». Cette célébration, inscrite depuis 2014 au patrimoine immatériel de l’Unesco et dont la date est fixée par les sages de l’oasis de Djanet, simule un combat entre deux tribus touareg: El Mihane et Zelouaz. Son origine se perd dans la nuit des temps. Selon la tradition, une guerre fratricide opposait deux tribus du désert du Tassili N’Ajjer, mais en apprenant la victoire de Moïse sur les armées du Pharaon, ils scellèrent un pacte de paix. «Nos ancêtres ont gardé la date du jour où le Pharaon s’est noyé dans la mer et ont fêté la mort du Pharaon», raconte Elias Ali, 73 ans. Tatouées au henné et revêtues de lourdes parures argentées, les femmes chantent au son du Guenga (tambour traditionnel) pour encourager la compétition à laquelle vont se livrer les hommes. Les bijoux «sont censés représenter la beauté de la femme» confie Douaa, 16 ans, l’une des chanteuses qui, comme Sabrina, 29 ans, a été habillée par une «femme âgée et connaissant les traditions». Les hommes, la tête surmontée d’un chapeau à motifs géométriques, font mine de s’affronter, en brandissant d’une main une épée et de l’autre un foulard, en signe de paix. Sous les chants guerriers, la tension monte mais ils se livrent une guerre «sans sang». Une sélection est faite pour «décider qui mettre en avant, au milieu, derrière», explique Echeikh, «car dans la danse de la Sebeïba, surtout chez les hommes, il faut avoir un gabarit, des épaules, être musclé». Le festival attire également des touristes étrangers, venus en grand nombre cette année pour découvrir le Sahara algérien. Comme Silke, 55 ans, une Allemande originaire de la région de la Forêt Noire: «la beauté des gens, des danseurs, la musique et ses percussions particulières, tout est spécial et complètement différent de là où je viens en Allemagne».

Continuer La Lecture
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Société

Accidents de la circulation : 45 morts et 1778 blessés en une semaine

Publié

sur

Quarante-cinq (45) personnes ont trouvé la mort et 1778 autres ont été blessées dans 1470 accidents de la circulation enregistrés durant la période du 7 au 13 juillet à travers le pays, a indiqué hier, un bilan hebdomadaire de la Protection civile. Le bilan le plus lourd a été enregistré dans la wilaya de Skikda avec 4 morts et 51 blessés, suite à 32 accidents de la circulation, note la même source. Par ailleurs, les éléments de la Protection civile sont intervenus pour l’extinction de 1893 incendies urbains, industriels et autres, dont les plus importants ont été enregistrés à Alger avec 200 incendies, Constantine (113). Concernant les opérations diverses, 5744 interventions ont été effectuées durant la même période pour le sauvetage de 390 personnes en situation de danger et l’exécution de 5147 opérations diverses d’assistance, ajoute le bilan de la Protection civile.

Continuer La Lecture

Société

Confection de faux billets du match CRB-MCA : Trois individus arrêtés

Publié

sur

Les services de Sûreté de la wilaya d’Alger ont arrêté trois (3) individus pour confection de faux billets du match de la finale de la coupe d’Algérie, disputé le 5 juillet entre le CR Belouizdad et le MC Alger, a indiqué, hier, un communiqué des services de ce corps sécuritaire. «Les services de la Sûreté d’Alger, représentés par la 4e circonscription de la police judiciaire de Bouchaoui, ont démantelé, la semaine dernière, un réseau criminel de trois (3) individus activant dans la confection de faux billets des matchs de football», a précisé la même source. Agissant sur information faisant état d’une activité suspecte d’un groupe d’individus qui s’adonnait à la vente de faux billets du match final de la coupe d’Algérie sur les réseaux sociaux, les inspecteurs de la brigade criminelle ont réussi à identifier et à arrêter les mis en cause». Après avoir perquisitionné les domiciles des mis en cause, les mêmes services ont procédé à la saisie de «81 faux billets, neuf (9) badges d’accès, des moyens utilisés dans la falsification et une somme d’argent de 54.900 DA». Les mis en causes ont été déférés devant le Parquet territorialement compétent, conclut le communiqué.

Continuer La Lecture

Société

«Nafahat youm Achoura» : La 2e édition lancée

Publié

sur

La deuxième édition d’une série d’assises (Jalassate) religieuses sous le slogan «Nafahat youm Achoura», a été lancée mardi à Mascara, à l’initiative de la direction des affaires religieuses et wakfs à l’occasion de la célébration de la fête d’Achoura. La première journée de cette manifestation religieuse a été marquée par une séance de récitation collective du Coran, de madihs et de louanges par des talebs de zaouias et des imams de mosquées de la wilaya, au niveau de la mosquée-pôle «El Imam Muslim» de la ville de Mascara. A cette occasion, une causerie a été animée par le président du conseil scientifique de la wilaya, Said Hadri, qui a mis en exergue les vertus de la célébration de la journée de Achoura, appelant les citoyens à contribuer au succès de la 22e campagne du Fonds de la Zakat, dont le lancement coïncide avec cette fête religieuse. Le programme de ces assises de quatre jours comporte des rencontres dans les mosquées de 16 daïras de la wilaya, des récitations collectives du Coran, du Hadith et du madih et un concours du meilleur récitant du Coran ciblant les adhérents des écoles coraniques implantées au niveau des mosquées, selon la direction du secteur.  Des activités religieuses et intellectuelles sont prévues au titre de cette manifestation dans plusieurs zaouias de la wilaya, a-t-on fait savoir.

Continuer La Lecture
Annonce

Trending