Se connecter avec nous

Sport

Ligue des champions d’Afrique : Le CRB met un pied en phase de poules Le CR Belouizdad a ramené une précieuse victoire de son déplacement en Sierra Léone, où il a dominé les Bo Rangers (3-1), en match disputé dimanche après-midi, au stade Southerne-Arena, pour le compte du deuxième tour préliminaire aller de la Ligue des champions africaine de football.

Publié

sur

Abu Komeh avait ouvert la marque à la 12e minute de jeu pour les Bo Rangers, mais le Chabab s’est très bien ressaisi par la suite, et a su renverser la vapeur, tout d’abord en égalisant, par l’intermédiaire d’Abderrahmane Meziane (42’), puis prenant l’avantage au score, grâce à Oussama Derfalou, qui s’était offert un doublé aux 47 et 78’. Le match retour aura lieu entre le 29 septembre courant et premier octobre prochain au stade Miloud- Hadefi d’Oran. Ce ne sera qu’une simple formalité pour les Belouizdadis qui ont déjà mis un pied en phase de poules de la C1 africaine.

Continuer La Lecture
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Actualité

Stade Hocine Ait Ahmed de Tizi-Ouzou : Une structure aux normes internationales 

Publié

sur

Le stade Hocine Ait Ahmed de Tizi-Ouzou, inauguré hier par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, est un joyeux architectural réalisé selon les normes internationales pour promouvoir le sport dans la wilaya. Implanté au pôle d’excellence de Oued Fali, à la sortie ouest de la ville de Tizi-Ouzou, ce stade de 50.000 places, intégré dans un projet d’un Complexe olympique omnisports, permettra au club le plus titré d’Algérie, la Jeunesse sportive de Kabylie (JSK), d’évoluer dans une structure moderne digne de son rang et répondant aux normes internationales. Tout a été étudié afin que le stade de football aux couleurs de la JSK, structure principale du Complexe, réunisse les conditions nécessaires au déroulement des matchs, l’accès des supporters, la couverture médiatique et le confort des joueurs et du public. Le stade est doté de plusieurs voies d’accès, notamment vers la RN 12, la rocade nord et l’échangeur de Bouïde, afin de faciliter la sortie des supporteurs à la fin du match et éviter les engorgements. Le nouveau stade est aussi doté d’un système de gestion technique centralisé (SGTC) qui assurera sa bonne fonctionnalité. Ce système est destiné à gérer, entre autres, la projection vidéo et la télésurveillance, le système de la climatisation et les 400 projecteurs. Il est intégré dans un Complexe olympique omnisports comportant, en plus de cette infrastructure, un stade d’athlétisme de 6.500 places, un terrain de réplique en gazon naturel et un parking d’une capacité de 3.800 places. Cette infrastructure sportive porte le nom du défunt moudjahid Hocine Ait Ahmed, une figure historique du mouvement nationaliste qui a entamé, très jeune, son parcours politique au sein du Parti du peuple algérien (PPA) et a pris la tête de l’Organisation spéciale (OS) en 1947 à la mort de Mohamed Belouizdad. Il participa activement aux préparatifs de l’attaque de la grande poste d’Oran en 1949, prit part au Congrès de Bandung (Indonésie) en 1955 et représenta la délégation du Front de libération nationale (FLN) à l’Organisation des Nations Unies à New York en 1956. Le 22 octobre 1956, il fut parmi les 5 chefs historiques de la Guerre de libération nationale, dont l’avion a été détourné par l’armée française, et emprisonné jusqu’à l’indépendance du pays en 1962.

 

 

Continuer La Lecture

Sport

Copa América : L’Argentine en finale

Publié

sur

Pour la quatrième fois sur les cinq dernières éditions, l’Argentine disputera la finale de la Copa América après avoir écarté le Canada (2-0), la nuit dernière à East Rutherford. Bien lancée par Alvarez (22e), l’Albiceleste a fait le break grâce à un but astucieux de Messi, à l’affût pour dévier un tir d’Enzo Fernandez (51e). Tenant du titre, le champion du monde 2022 affrontera l’Uruguay ou la Colombie dans la nuit de dimanche à lundi pour tenter de remporter un 16e sacre dans la compétition.

Messi revient derrière Ronaldo

Buteur contre le Canada, Lionel Messi (36 ans) est devenu le deuxième meilleur buteur de l’histoire des sélections nationales. Avec désormais 109 réalisations en 186 capes pour l’Argentine, l’attaquant de l’Inter Miami a dépassé l’Iranien Ali Daei (108 buts en 148 sélections). La Pulga n’est désormais devancée que par son grand rival, Cristiano Ronaldo, auteur de 130 buts en 212 sorties avec le Portugal. Un retard qui demeure conséquent pour un joueur en fin de carrière. Mais avec Messi, 40 buts sur ses 44 derniers matchs avec l’Albiceleste depuis 2021, il ne faut jurer de rien.

Continuer La Lecture

Sport

Equipe de France : Deschamps assume

Publié

sur

Sans briller, l’équipe de France a logiquement été éliminée par l’Espagne (1-2) dans le cadre des demi-finales de l’Euro 2024. La faute à qui ? Le sélectionneur tricolore Didier Deschamps refuse de la rejeter sur son capitaine Kylian Mbappé (25 ans, 84 sélections et 48 buts) et son vice-capitaine Antoine Griezmann (33 ans, 135 sélections et 44 buts). «Je ne veux pas incomber la responsabilité à l’un ou à l’autre. C’est la mienne. Leur fin de saison a été difficile, et je rappelle que Kylian a eu un traumatisme au nez. Même si nous sommes arrivés en demi-finale contre une Espagne avec cette qualité, nous devons être au maximum. Au final, nous avons été en dessous. Je ne vais pas chercher d’excuses, mais nous avons aussi commencé la préparation sans Adrien Rabiot et Aurélien Tchouaméni. (…) Contre l’Espagne, même si nous avons poussé jusqu’au bout, mes joueurs n’étaient pas tous à 100 % pour cette compétition, pour différentes raisons», s’est justifié le technicien français, sous contrat jusqu’en 2026.

Le mea-culpa de Mbappé

Passé à travers sa compétition, l’attaquant de l’équipe de France Kylian Mbappé (25 ans, 84 sélections et 48 buts) n’a pas pu jouer les sauveurs face à l’Espagne. Auteur d’un seul but sur penalty sur l’ensemble de l’épreuve, le capitaine des Bleus a reconnu avoir réalisé un mauvais tournoi à titre personnel. «Nous sommes tombés sur une bonne équipe, ils ont bien joué et nous n’avons pas été bons. Ils vont en finale, nous sommes éliminés, c’est la réalité du football. On a ouvert le score, on prend deux buts rapidement, puis on a des situations mais on ne revient pas. C’est le football. Le masque ? J’en avais ras-le-bol, j’ai demandé au docteur si je pouvais l’enlever, il m’a dit de décider. Ma compétition ? Difficile, ratée. J’avais l’ambition d’être champion d’Europe, on ne l’est pas. C’est une compétition ratée, c’est le football. Il faut passer à autre chose. L’année a été longue, je vais aller en vacances, ça va me faire du bien. Je n’ai pas été bon, on rentre à la maison. Il faut que je me repose, ensuite je partirai pour une nouvelle vie, avec de nouvelles choses à faire», a commenté le joueur du Real Madrid en zone mixte.

Une triste première depuis 2014

L’équipe de France qui perd dans une compétition majeure, c’est devenu rare. L’équipe de France qui perd dans le temps réglementaire d’une rencontre à élimination directe d’une compétition majeure, c’est devenu encore plus rare. Battus par l’Espagne (1-2), mardi, les Bleus ont connu leur première défaite hors prolongation ou tirs au but dans une rencontre au-delà de la phase de poules depuis… le quart de finale de la Coupe du monde 2014 contre l’Allemagne (0-1). Une série qui a pris fin après 16 matchs. Seuls le Portugal (0-1 ap) en 2016, la Suisse (3-3, 4-5 tab) en 2021 et l’Argentine (3-3, 2-4 tab) en 2022 étaient parvenus à freiner la bande à Didier Deschamps sur cette période.

Continuer La Lecture
Annonce

Trending