Administration publique

Administration publique


Une Charte éthique pour moraliser les relations


Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a annoncé, jeudi à Alger, le renouvellement prochain du cadre éthique applicable à l’ensemble des agents publics pour « la prévention des conflits d’intérêts ».
Dans une allocution au terme des travaux de la Rencontre Gouvernement-walis, M. Djerad a précisé que le Gouvernement « procèdera dans les prochains jours au renouvellement du cadre éthique applicable à l’ensemble des agents publics, cadres et fonctionnaires de l’Etat, pour prévenir les conflits d’intérêts », soulignant que la charte en vigueur dans l’Administration et les entreprises publiques visait la « moralisation des relations » dans ces milieux.
Mettant l’accent sur l’impérative « moralisation de la vie politique », le Premier ministre a exhorté les ministres et les walis à « combattre toutes les formes de corruption et les corrupteurs, qui sapent les efforts actuels ».
A ce propos, il a affirmé que la lutte contre la corruption, sous toutes ses formes, et la bonne gestion des deniers publics étaient de nature à « renforcer la confiance entre le citoyen et l’Etat ».
Plaidant pour une « rupture totale » avec « les pratiques des anciens gouvernements » qui ont conduit, a-t-il dit, à des « dérives graves et inacceptables », M. Djerad a insisté sur la rationalisation des dépenses et la rigueur dans la gouvernance des affaires de l’Etat.
R. N.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.