Bourse d’Alger

Bourse d’Alger

NCA Rouiba définitivement radiée

Fin de parcours pour les actions cotées de NCA Rouiba. La Société de gestion de la bourse des valeurs (SGBV) a publié hier les résultats de l’offre publique de retrait (OPR) de NCA Rouiba, qui a fait l’objet d’une notice d’information visée par la COSOB  et qui s’est déroulée du 14 juin au 14 juillet 2020 inclus

Sur un nombre de titres visés par l’OPR fixé à  2 126 265 actions,  soit  25% du capital,  seuls 1 316 877 actions  ont été présentées pour le rachat par les actionnaires minoritaires, soit près de 60% de l’offre.

Suite aux résultats de l’OPR, la SGBV a publié un avis de radiation des actions de NCA Rouïba de la cotation en bourse à partir du 26 juillet 2020, constatant ainsi formellement la fin d’un parcours boursier chaotique de NCA Rouïba.

Le retrait de la bourse de NCA Rouiba  a été décidé à l’issue d’une assemblée générale extraordinaire qui s’est tenue le 22 avril 2020. Au cours de cette réunion, l’assemblée générale extraordinaire, prenant acte que l’actif net est devenu inférieur au quart du capital social de la société, a décidé la poursuite de l’exploitation. L’assemblée a également décidé la réduction du capital en procédant à une offre publique de retrait par le rachat d’actions détenues par les actionnaires minoritaires à un prix d’offre fixé à 258 DA, entrainant de fait sa radiation de la cotation en bourse, puisqu’elle ne respectera plus la règle de diffusion de 20%  de son capital sur le marché.

Un certain nombre d’actionnaires minoritaires, détenant près de 809 388 actions, n’ont pas souhaité présenter leurs actions au rachat et ont préféré rester actionnaires. Il faut rappeler que la réglementation boursière actuelle ne prévoit pas le cas où les actionnaires refusent de présenter leurs titres au rachat, si le prix offert ne les intéresse pas. Ils peuvent donc conserver leurs actions et rester actionnaires même si la société s’est retirée de la bourse.

Par ailleurs, à l’issue de l’OPR, la société NCA Rouiba prévoit une augmentation de capital qui suivra sa réduction suite aux rachats des actions minoritaires, par un effet d’accordéon, pour faire entrer dans son capital son partenaire BIH (Brasseries Internationales Holding).

Pour cela, l’assemblée générale extraordinaire a décidé une augmentation de capital, en une ou plusieurs fois,  destinée à la Société Africinvest, elle même détenue par BIH, pour un montant nominal de 2 098 240 100 DA. Toutefois, l’assemblée générale extraordinaire n’a pas fixé le prix d’émission des actions nouvelles destinées à Africinvest, en déléguant la fixation du prix au conseil d’administration. Cette démarche n’est pas conforme aux dispositions du code de commerce qui précisent que « le prix d’émission des actions nouvelles ou les conditions de fixation de ce prix sont déterminés par l’assemblée générale extraordinaire sur le rapport du conseil d’administration ou du directoire et sur rapport spécial du commissaire aux comptes ». Des questions restent posées : pourquoi le conseil d’administration n’a pas présenté de rapport sur ce point et est-ce que l’assemblée générale extraordinaire a pris connaissance, s’il existe,  du rapport spécial du commissaire aux comptes sur la fixation du prix.

L’OPR est une procédure de radiation volontaire des titres cotés en bourse prévue par la réglementation boursière. Elle permet à  la société  cotée de faire une offre de rachat de ses titres auprès des investisseurs, en général  les actionnaires minoritaires, à un prix offert et dans un délai limité.

Les actions NCA Rouiba ont été introduites en bourse en 2013 au prix de 400 DA l’action. L’action était cotée au cours de 200 DA à la dernière séance de cotation avant sa suspension,  soit une chute du cours de 50%.

Samir D.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.