DERNIÈRES DÉPÊCHES

DERNIÈRES DÉPÊCHES

Tripartite Gouvernement-Patronat-Syndicats

Elle se tiendrait début septembre

Nous avons appris de sources bien informées que la prochaine réunion tripartite, se tiendra début septembre prochain. Elle regroupera le gouvernement, les organisations patronales et les syndicats, avec pour la première fois la participation des syndicats autonomes.  A l’ordre du jour de cette réunion, la mise au point d’une charte économique et sociale, à la lumière de la nouvelle stratégie économique mise en place par le chef de l’Etat. Toutes les organisations patronales (FCE, CNPA, CIPA, UNEP, CGEA, …) prendront part à cet important rendez-vous. Côté syndicats, outre l’incontournable UGTA, plusieurs syndicats autonomes participeront à la réunion, à commencer par l’intersyndicale de l’Education nationale, les syndicats de la Santé, et autres syndicats de la fonction publique. 

Noyades

69 décès en deux mois

Soixante-neuf personnes sont décédées par noyade au niveau national durant la période allant du 1er mai à fin juin 2020. La Protection civile fait état de trois (03) cas de décès dans les réserves d’eaux enregistrés durant les dernières 48 heures. Dans la wilaya de Sidi Bel Abbes, les corps sans vie de deux (02) jeunes hommes d’une même famille, âgés respectivement de 26 et 20 ans, ont été repêchés. Les deux victimes sont décédées noyées dans un barrage dénommé Sarnou au lieu dit village Dalahim commune de Sidi Hamadouche daïra Ain El Berd. A Souk Ahras, un enfant âgé de 09 ans s’est noyé dans une mare d’eau, au lieu dit oued Melague commune Oued Kebrit, dans la wilaya de Souk Ahras.

Le bureau fédéral de la FAF se réunira demain

Les compétitions ne reprendront pas

La FAF aurait d’ores et déjà tranché ; l’exercice 2019-2020 suspendu depuis le mois de mars dernier serait définitivement annulé, apprend-on de sources proches de la Fédération.  Le bureau fédéral tiendra demain à 11 h 00 une réunion à son siège à Dely-Ibrahim (Alger) pour se prononcer sur l’avenir de l’exercice 2019-2020, suspendu depuis mars en raison de la pandémie de Covid-19, a annoncé, hier un communiqué de l’instance fédérale. « Un seul point est inscrit à l’ordre du jour, à savoir l’examen de l’avenir de la saison 2019-2020. », précise le communique de la FAF. La FAF avait initié une consultation écrite auprès des membres de son assemblée générale, pour se prononcer sur l’avenir de l’exercice 2019-2020, suspendu depuis mars en raison de la pandémie de Covid-19. Plusieurs clubs ont refusé de répondre à cette consultation dont l’ES Sétif, la JS Kabylie, le CA Bordj Bou Arréridj et la JS Saoura (Ligue 1) ainsi que l’USM Harrach et le DRB Tadjenanet (Ligue 2). Le formulaire en question propose d’abord deux choix A et B : poursuite ou arrêt de la saison.

Selon un cabinet britannique

Risque de troubles sociaux en Afrique

L’impact économique négatif de la Covid-19 risquerait d’occasionner une violente réaction dans certains pays d’Afrique, selon le rapport du cabinet britannique Verisk Maplecroft. La crise sanitaire engendrée par la propagation de la Covid-19 et son impact négatif sur l’économie mondiale risquent de provoquer des troubles sociaux dans plusieurs pays.  «Les pays les plus à risque sont le Nigeria, l’Iran, le Bangladesh, l’Algérie, l’Ethiopie, la République démocratique du Congo (RDC), le Venezuela et le Pérou. La Turquie et l’Egypte devront également se préparer à une fin d’année explosive», soutiennent les auteurs de ce rapport.  «La mise au chômage de millions de personnes ainsi que la dégradation de la sécurité alimentaire en raison de la Covid-19 pourraient avoir pour effet d’entraîner de violentes manifestations de rue à l’échelle mondiale, représentant un risque pour la stabilité intérieure des pays à un niveau rarement vu au cours des dernières décennies», alerte Verisk Maplecroft.

+++

Campagne de dénigrement contre l’Algérie

Afrique-Asie « déshabille » le Makhzen

La revue Afrique-Asie a abordé dans son dernier numéro la campagne marocaine contre l’Algérie, qualifiée de « nouveau pas inqualifiable ». La publication affirme que Rabat s’attaque d’une façon « infondée et abjecte » aux institutions algériennes. Utilisant, comme à l’accoutumée, ses relais médiatiques les plus proches du palais royal, à l’instar de l’innommable et venimeux le360.ma dont le patron est proche d’un haut responsable marocain, « le makhzen institutionnel vient de commettre quasiment un casus belli en diffamant, de la manière la plus irrévérencieuse et la plus mensongère, les hautes autorités » de l’Algérie, au lendemain de la main tendue par le chef de la diplomatie algérienne Sabri Boukadoum, lors de son entretien avec la chaine de télévision russe, Russia Today, constate Afrique Asie, ajoute Afrique-Asie.

+++

BEM-BAC

Retrait des convocations à partir de demain

Le ministère de l’Education annonce que le retrait des convocations pour les candidats aux épreuves du BEM et du Baccalauréat commencera respectivement à partir du 29 juillet et du 5 août 2020. Le retrait des convocations des examens (session 2020) pour les candidats du BEM s’effectuera du 29 juillet jusqu’au 9 septembre prochain sur la plateforme numérique du site dédié aux parents et celui de l’Office national des examens et concours (ONEC) via le lien https://bem.onec.dz, alors que les candidats aux épreuves du Bac pourront retirer leurs convocations à partir du 5 août prochain jusqu’au 17 septembre 2020, sur le lien suivant: https://bac.onec.dz Les candidats ayant perdu leurs convocations ont le droit de passer ces examens à « titre conservatoire », à condition de présenter leurs convocations, au plus tard, au dernier jour des épreuves, a-t-on appris auprès du ministère.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.