DERNIÈRES DÉPÊCHES

DERNIÈRES DÉPÊCHES

Mission sur la mémoire

Macron nomme Benjamin Stora

La rumeur faisant état du refus de Benjamin Stora de faire partie de la mission sur la mémoire vient d’être démentie. Le président Emmanuel Macron a officiellement confié à l’historien, une mission sur « la mémoire de la colonisation et de la guerre d’Algérie », en vue de favoriser « la réconciliation entre les peuples français et algérien », a annoncé l’Elysée. Cette mission, dont les conclusions sont attendues à la fin de l’année, « permettra de dresser un état des lieux juste et précis du chemin accompli en France sur la mémoire de la colonisation et de la guerre d’Algérie, ainsi que du regard porté sur ces enjeux de part et d’autre de la Méditerranée », a expliqué la présidence. Dans une démarche parallèle, le président algérien Abdelmadjid Tebboune avait annoncé dimanche dernier avoir nommé le docteur Abdelmadjid Chikhi, conseiller à la présidence de la république et ancien directeur général du centre national des archives algériennes, pour mener un travail de « vérité » sur les questions mémorielles entre les deux pays.

——————-

EHU d’Oran

Don d’équipements médicaux

L’Etablissement hospitalo-universitaire (EHU) d’Oran a reçu un don de matériels et d’équipements médicaux de la part de la société algéro-chinoise « Zhong Ma international construction » basée à Oran. Il s’agit de trois camions contenant des manomètres (appareil de mesure de l’oxygène), de matériel de protection comme les bavettes, les blouses, sur-blouses, combinaisons et produits d’hygiène, entre autres. La cargaison a été livrée aux responsables de l’EHU par les dirigeants de la société algéro-chinoise, a-t-on indiqué. « Ce don est une contribution de la part de la société algéro-chinoise dans la lutte contre la Covid-19 que mène sans relâche les équipes médicales et paramédicales de l’EHU d’Oran », a-t-on souligné de même source.

————

Sacrifice de l’Aid El-Adha

Brigitte Bardot remet ça !

Connue pour ses positions hostiles au sacrifice de l’Aid El-Adha, sous prétexte de la protection des animaux, Brigitte Bardot revient à la charge cette année. En effet, elle s’est opposée à la dérogation autorisant les musulmans français à égorger des moutons pour célébrer l’Aïd-El-Kebir prévu le vendredi 31 juillet prochain. La présidente de la Fondation Brigitte Bardot pour la protection des animaux, a publié sur son compte Twitter une lettre dans laquelle elle supplie les Français de réagir face à cette tradition « barbare » et déplore la «souffrance atroce » que ressentent ces bêtes lors de l’égorgement. «Si les musulmans en France nous imposent leurs traditions archaïques auxquelles nos gouvernements se soumettent sans que personne ne réagisse, alors où allons-nous ? Où est la laïcité tant prônée par nos dirigeants dans tout ce sang versé au nom d’une religion ? », lit-on dans son communiqué. Une réaction ridicule que l’on pourra mettre que sur le compte de la sénilité…

——————–

L’un des plus grand marché d’Alger

Ferhat Boussaad fermé

La commission de contrôle et de répression relevant de la wilaya d’Alger a décidé vendredi dernier de la fermeture du marché communal Ferhat Boussaad (ex-Meissonier) relevant de la commune de Sidi M’hamed (Alger) à compter d’hier, a-t-on appris des services de la wilaya. « Suite à une sortie sur le terrain effectuée par la commission chargée du contrôle et de la répression au niveau de la circonscription de Sidi M’hamed en vue de s’enquérir de l’application des mesures de prévention décrétées par l’instruction du gouvernement relative à la lutte contre la propagation du nouveau Coronavirus,  il a été décidé de la fermeture du marché communal Ferhat Boussaad (ex-Meissonier) à compter d’hier « , lit-on sur la page Facebook de la wilaya d’Alger. La même commission a suspendu, depuis le début du mois en cours, les activités de plus de 60 locaux commerciaux au niveau des communes des Eucalyptus et Barraki.

—————-

Coronavirus Algérie

La Turquie accorde une aide médicale

La Turquie prévoit d’envoyer une aide médicale importante à l’Algérie dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Coronavirus. Cette initiative s’inscrit dans les accords bilatéraux signés entre les deux pays. Selon les informations rapportées par l’agence turque Anadalou, mercredi dernier, l’aide médicale consacrée par la Turquie pour l’Algérie comprend : 25 unités de ventilateurs,  50 000 masques chirurgicaux, 25 000 paires de combinaisons protectrices,  50 000 masques N°95,  30 000 kits de diagnostic PCR et 2 appareils PCR. La Turquie a offert une aide à environ 140 pays, entre autres, le Paraguay a bénéficié de 50 000 paires de combinaisons protectrices, 30 000 masques N°95, 100 000 masques chirurgicaux, 2000 lunettes protectrices, 50 000 paires de couvre-chaussures et 50 000 de gants.

———————

Entreprises et Covid 19

Entre 50 et 70% de leurs chiffres d’affaires perdus

Les industriels et producteurs algériens sont au bord de l’asphyxie, à cause de l’épidémie du Coronavirus. L’appel de détresse a été lancé en fin de semaine dernière par le président de la Confédération des industriels et producteurs algériens (CIPA) Abdelwahab Ziani. Cette situation préoccupante, a impacté «entre 50 et 70» du chiffre d’affaire  de la plus de la moitié des entreprises tous secteur confondus. Le président de la Confédération des industriels et producteurs Algériens (CIPA) signale également qu’outre le COVID-19 les entreprises subissent les «freins bureaucratiques de l’administration, le blocage des moyens de transport des marchandises et des personnels imposé par le confinement». Une situation qui  met les producteurs quasiment sur les genoux et rend la relance économique extrêmement difficile.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.