Egypte

2 ans de prison pour cinq influenceuses sur TikTok

Un tribunal du Caire a condamné, lundi dernier, à deux ans de prison cinq influenceuses égyptiennes sur les réseaux sociaux reconnues coupables d’atteinte aux bonnes mœurs. Le verdict a été prononcé contre Mawada al-Adham, Haneen Hossam et trois autres jeunes femmes, après qu’elles ont publié des vidéos sur le réseau social TikTok, jugées immorales par les autorités du pays conservateur. Toutes sont en état d’arrestation. Outre les deux ans de prison, elles doivent payer chacune une amende de 300 000 livres égyptiennes (près de 16 000 euros). Elles peuvent faire appel du verdict. « Le verdict est choquant, mais on s’y attendait. Nous verrons ce qui se passera en appel », a déclaré Intissar al-Saeed, avocate qui défend certaines des plaignantes.

Haneen Hossam et Mawada al-Adham, arrêtées respectivement en avril et mai, font partie d’une dizaine d’influenceuses prises pour cible ces derniers mois. La première a 1,3 million d’abonnés sur TikTok et la seconde 2 millions. Haneen Hossam avait publié une vidéo dans laquelle elle assurait à ses abonnés que les filles pouvaient « se faire de l’argent en travaillant avec elle ». Son message a été interprété comme une promotion de la prostitution.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.