Elle a subtilisé plus de 3 milliards de centimes à ses victimes

Arrestation d’une femme escroc à Oran

Les forces de police de la wilaya d’Oran ont procédé à l’arrestation, jeudi dernier, d’une femme escroc qui a subtilisé plus de 3 milliards de centimes à ses victimes. Elle agissait avec l’aide d’un complice qui a été également arrêté, indique le journal arabophone El Khabar.

Selon la même source, la femme est âgée de 59 ans. Elle promettait à ses victimes d’intervenir pour qu’ils obtiennent des logements et des postes de travail, en contrepartie de sommes d’argent importantes. L’enquête de police a révélé que la femme prétendait avoir une grande influence et que son mari occupait un poste de travail important au sein du gouvernement. La somme totale qu’elle a extorquée à ses victimes s’élève à quelque 3 milliards et 40 millions centimes, selon les services de police.

Sur la base d’informations obtenues auprès de ses victimes, les forces de police de la wilaya d’Oran ont procédé à la fouille du domicile de la mise en cause. Les enquêteurs ont mis la main sur 295 dossiers de logement, 104 copies des cartes d’identité nationale, 17 copies de livrets de famille, ainsi que 22 photos d’identité et 6 cartes d’identité nationale. Ils ont aussi saisi divers autres documents administratifs, des demandes d’emploi, ainsi qu’une 450 euros et 50 000 dinars.

La femme escroc repérait ses victimes dans les fêtes de mariage et les réceptions. Dès lors qu’une potentielle victime mord à l’hameçon, elle lui demande des documents « nécessaires afin de matérialiser son désir » contre une importante somme d’argent.

Par ailleurs, la quinquagénaire travaillait avec un complice, qui serait un ancien employé de la daïra d’Oran. Ce dernier avait été reconnu coupable dans diverses affaires de fraude par le passé. L’ancien fonctionnaire s’occupait de fournir des informations précises sur les programmes de logement à la femme en question. Arrêtés par la police, l’escroc et son complice seront traduits prochainement en justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.