Frontières algériennes

L’Algérie devrait repousser la date de réouverture

La question de la réouverture des frontières algériennes, reportée jusqu’au début du mois de juillet, reste tributaire de l’amélioration de la situation sanitaire du pays, selon le président de la république, M. Abdelmadjid Tebboune. Une situation peu favorable en cette conjoncture, vu que le nombre de contaminations connaît une hausse significative en Algérie ces derniers jours.

Il est très peu probable que les autorités décident de rouvrir les frontières du pays du moment que la crise sanitaire connaît une nouvelle vague. Cette flambée des cas de contamination au Covid-19 constitue un frein pour la réouverture des frontières qui ne sera pas autorisée tant qu’il y a encore des décès, selon les propos du chef de l’Etat.

Le Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de coronavirus en Algérie est du même avis. Ce dernier estime qu’il est encore tôt pour parler de l’ouverture des frontières. D’autres spécialistes sont encore moins enthousiastes concernant la reprise des trafics aérien, terrestre et maritime. Ils mettent en avant la vulnérabilité du système national de la santé et rappellent que le retard pris pour la fermeture des frontières a considérablement compliqué la situation dès le début de la pandémie.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.