La Loi sécuritaire controversée chinoise adoptée

Cette loi, qui entend réprimer le « séparatisme », le « terrorisme », la « subversion » et la « collusion avec des forces extérieures et étrangères », vise à ramener la stabilité dans l’ex-colonie britannique secouée l’an passé par des manifestations monstres contre le pouvoir central. Mais les opposants redoutent qu’elle serve à museler toute dissidence et à enterrer la semi-autonomie et les libertés dont jouissent les habitants de Hong Kong.

Elaboré en seulement six semaines, le texte — dont le contenu n’est pas connu des près de 7,5 millions de Hongkongais — prévoit des peines pouvant aller jusqu’à la prison à perpétuité, a déclaré sur Twitter le rédacteur en chef du Global Times, tabloïd adossé au Parti communiste chinois (PCC), citant des personnes ayant consulté le texte.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.