Le Spoutnik V

Par Meriem Chibane

Une bonne nouvelle s’annonce à ceux qui attendent avec grande patience l’arrivée d’un vaccin pour en finir avec la Covid-19. Le Spoutnik V, ce vaccin russe, enregistré le 11 août dernier, est apparemment bon. Les résultats des tests phases 1 et 2 sont très prometteurs. Le vaccin russe Spoutnik V est «très bon» et produit une réponse immunitaire de presque 100%, a déclaré Haralambos Gogos, professeur à la faculté de médecine de l’université de Patras, lors d’une conférence de presse donnée le 4 septembre. Une déclaration faite à la presse au lendemain de la publication des premiers résultats des essais cliniques. «Rappelez-vous que lorsqu’on nous a interrogé sur le vaccin russe, la première chose que nous avons dite était que nous n’avions pas de données de littérature [scientifique, ndlr]. Maintenant nous les avons. The Lancet est une excellente revue, l’une des meilleures au monde», a déclaré M.Gogos. Et le ministre russe de la Défense s’est vacciné contre le Covid-19 avec Spoutnik V. Selon le spécialiste, le Spoutnik V avait «une réponse immunitaire de presque 100%». C’est «un très bon vaccin», assure-t-il.

Un résultat qui conforte les autorités algériennes.

Voilà qui donne plus de force à la décision des autorités algériennes d’engager des discussions avec leurs homologues russes pour l’acquisition de ce vaccin. Une démarche critiquée par certains mais saluée par d’autres, comptant sur les bonnes relations entre l’Algérie et la Russie. Pour le moment il y a des données sur les première et deuxième phases d’essais, et les résultats de la troisième phase sont attendus, a souligné le spécialiste. «Les données sont très bonnes, ça devrait être un très bon vaccin. La plate-forme qu’il utilise est similaire à la plate-forme employée par d’autres sociétés à la base d’adénovirus, en réalité, deux adénovirus, deux porteurs différents, ce qui le rend plus puissant», a-t-il également dit. Le 3 septembre, l’importante revue scientifique internationale The Lancet a publié les résultats des deux premières phases d’essais cliniques du vaccin russe contre le Covid-19.

L’une des principales conclusions que les spécialistes du Centre Gamaleïa ont faite dans leur article concerne la sécurité du Spoutnik V. Selon les résultats des études cliniques des phases 1 et 2, ils n’ont trouvé aucun effet indésirable grave sur aucun des critères évalués. Les autres vaccins candidats ont en revanche un niveau d’effets indésirables graves allant jusqu’à 25%. Le vaccin Spoutnik V inventé en Russie et enregistré le 11 août est le premier mis au point au monde. Il a été conçu par le centre scientifique d’épidémiologie et de microbiologie Gamaleïa de Moscou et le Fonds d’investissements directs de Russie (RFPI). Le 25 août, le centre Gamaleïa a été autorisé à effectuer des études post-enregistrements. Plus de 40.000 personnes participeront à cette troisième phase conformément aux normes internationales. Comme le confirme le RFPI et le centre Gamaleïa, les essais seront randomisés et contrôlés par placebo. Le vaccin est sûr mais sa commercialisation, devrions-nous le dire, ne se fera pas de sitôt. Il y a toute une procédure. Aussi, comme l’avait déclaré l’Organisation mondiale de la santé, la généralisation du vaccin ne se fera pas avant 2021. La priorité aujourd’hui est pour les personnels de la santé, les corps de sécurité et ceux qui s’exposent chaque jour à la menace de contamination du virus. L’année 2020 a mal commencé pour les algériens et pour tous les habitants de la planète. Celle de 2021 serait bien meilleure grâce à la conjugaison des efforts de tous aux niveaux national, régional et planétaire.

M. C.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.