Mosquée d’Alger

Mosquée d’Alger

2 instances pour la maintenance et la gestion

Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune a ordonné dimanche de mettre au point une conception pour la mise en place de deux instances, la première s’occupera de la gestion quotidienne et de l’entretien de la Grande Mosquée, tandis que la seconde prendra en charge sa gestion religieuse et scientifique.

Le Président Tebboune qui présidait la réunion périodique du Conseil des ministres, tenue par visioconférence, a chargé le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs et le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, sous la supervision du Premier ministre, de mettre au point une conception pour la mise en place de deux instances, la première s’occupera de la gestion quotidienne et de l’entretien du Complexe, tandis que la seconde prendra en charge sa gestion religieuse et scientifique.

Le communiqué du Conseil des ministres, a indiqué que le Président de la République a instruit de « dégager les affectations financières nécessaires, à partir du 1 novembre, et élaborer un projet de budget incluant les recettes de ce monument civilisationnel ».

Par ailleurs, le Président de la République a exprimé sa « satisfaction » de sa visite d’inspection effectuée jeudi à la Grande Mosquée d’Alger et ses annexes, et adressé ses remerciements aux responsables du projet et aux compétences nationales qui avaient tenu compte, dans la réalisation de ce chef-d’œuvre architectural et monument civilisationnel, religieux et culturel, ce que recèle l’Algérie d’authenticité, de diversité culturelle et de profondeur historique, ajoute le communiqué.

A rappeler que le Président de la République avait instruit, lors de sa visite d’inspection à la Mosquée d’Alger, le ministre des Affaires religieuse à l’effet de procéder à la mise en place d' »une instance scientifique de haut rang » qui se chargera de l’aspect scientifique de cet édifice, appelant à « faire appel aux grands instituts de par le monde, pour peu que le référent religieux national puisé de la modération et du juste milieu soit respecté, mais aussi aux contributions internationales du monde musulman, à l’exclusion de ce qui s’oppose à nos orientations ».

Le Président Tebboune avait également donné des orientations quant à la nécessité de coordonner avec le Premier ministre à l’effet d’établir un contrat avec une « grande » société pour les besoins de la maintenance et de l’entretien de toutes les structures, ajoutant  qu’ »entretenir la 3e plus grande mosquée au monde après celles des deux Lieux Saints requiert une société qui soit à la hauteur de la société qui gère l’un des deux Lieux Saints ».

La mission de cette société qui devra être en mesure de prendre en charge 30 hectares, les structures comprises », portera sur « la sécurité, l’entretien et l’enseignement », tout en lui accordant la possibilité de « sous-traiter avec des start-ups » pour effectuer d’autres tâches, a-t-il expliqué.

Dans ce cadre le Président Tebboune avait donné une instruction pour que cet édifice scientifique assure « une formation en post-graduation pour les universités algériennes et africaines et une formation de haut niveau pour les imams ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.