Ouverture des comptoirs financiers à l’étranger

Ouverture des comptoirs financiers à l’étranger

Les banques algériennes sont-elles prêtes ?

À l’issue de la réunion du Conseil des ministres, tenue le dimanche 20 septembre 2020, le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune a , concernant notamment  le secteur des finances, ordonné « d’ouvrir des banques algériennes à l’étranger, en Europe et en Afrique, qu’elles soient nationales ou à capital mixte, afin de permettre aux émigrés algériens d’effectuer des dépôts ou des transferts, et impulser les échanges commerciaux, notamment avec les pays africains ».

Il  faut relever,  dans la décision du Président de la République, un changement dans  les termes de langage. Il  ne s’agit plus d’ouverture d’agences bancaires à l’étranger mais de banques,  soit  créées sous la forme de nouvelle banque  à l’étranger  soit sous forme de  filiale d’une banque publique en association avec une banque locale européenne ou africaine.

Les responsables de l’Agence Nationale de Promotion du Commerce Extérieure (ALGEX)  imputent le retard de la présence des agents économiques algériens en Afrique à l’absence des agences bancaires nationales, voulant sans doute parler de filiales de banques nationales au lieu d’agences.

Comment les banques algériennes peuvent développer leurs activités à l’étranger

Il est généralement admis que trois options s’offrent aux banques qui veulent s’implanter à l’étranger, notamment en Europe: une succursale, une banque à capitaux algériens créée à l’étranger ou une filiale à capitaux mixtes.

La succursale n’a pas de personnalité morale et n’est pas autonome par rapport à la banque mère. Elle exerce une activité commerciale mais dans les limites de crédit autorisés par le pays d’accueil. Elle n’exige pas un effectif important.

Si on examine le cas de la France, où la communauté algérienne est la plus importante, comptant plus de 800 000 immigrés, le code monétaire et financier prévoit que les succursales établies sur le territoire français d’établissements de crédit ayant leur siège social dans un État qui n’est pas partie à l’accord sur l’Espace économique européen doivent, avant d’exercer leur activité, obtenir un agrément délivré par l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR).

La filiale bancaire quant à elle est un établissement de crédit constitué et agréé dans le pays d’accueil et dont le capital est détenu à plus de 50% par la banque nationale et le reste par des partenaires européens. C’est la forme privilégiée si on veut constituer une banque à capitaux mixtes, tel que préconisé dans le communiqué du conseil des ministres.

L’implantation à travers la filiale peut se faire par la prise de participation dans le capital d’une banque locale. La banque nationale peut même décider d’acquérir la totalité du capital pour s’assurer du contrôle de l’établissement bancaire cible.

La filiale  a l’avantage de permettre une implantation rapide de la banque mère dans le système bancaire local et de bénéficier de l’expérience et du réseau existant de l’établissement  local.

La troisième option est de créer une nouvelle banque dans le pays d’accueil. C’est une procédure plus lourde où il faut obtenir l’agrément des autorités de régulation bancaire. Cela nécessite également des fonds plus importants et le recrutement de nouveaux managers qui doivent avoir la maitrise des règles bancaires en vigueur et  surtout avoir une bonne connaissance de la culture du pays d’accueil.

L’exercice  des activités bancaires en Europe nécessite  une demande d’agrément en qualité d’établissement de crédit qui est octroyé par la Banque Centrale Européenne (BCE).

Il faut une étude approfondie pour faire le meilleur choix sur l’option à retenir pour l’implantation de banques algériennes à l’étranger , sous forme de banque nationale créée à l’étranger ou sous forme de filiale à capital mixte. Mais, au préalable, il serait nécessaire de mener la profonde réforme bancaire à laquelle s’est engagé le gouvernement dans son plan d’action.

Samir D.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.