Qahwa fi goubli!

Ne pas perdre le …sud!

Comment ne pas perdre le nord quand on est originaire du sud? Parle-t-on d’ailleurs du nord géographique ou du nord magnétique? Du sud sudoyant ou du sud soudoyé? Du sud et ses fameuses images d’Epinal ou du sud qui carbure à plein gaz? Du nord de l’opulence déclarée ou du sud des richesses insoupçonnées? Du chameau et des dattes? Du chameau? Des dattes? Des dunes et des cordons dunaires? Du sable mouvant sinon émouvant? Du fameux vaisseau du désert traqué par la modernité et les 4X4?De la modernité et de la tradition qui s’épousent, se confondent avant de se rejeter brutalement? Du coucher du soleil irradiant l’horizon infini offrande divine d’une éblouissante beauté? A moins que tout cela ne soit mirage ou prisme déformant d’un sud taquinant le nord. Le nord? Et si un jour le sud las d’être sud se convertit au nord? Qui gagnera au change? Et qui perdra à l’échange? Parce que le nord lui nargue trop souvent le sud l’accusant de trop se rapprocher de lui. Pendant que le sud toujours calme et placide lui offre ses roses de sable. Un beau cadeau de la nature que ce désert qui respire l’inspiration. Et qui est souvent l’inspiration. Dans toute sa respiration. Mais le jour où le nord et le sud ne formeront plus qu’un seul continent gare alors à la dérive des continences… A moins que le climat des affaires ne l’emporte sur celui de la nature qui fait pourtant bien les choses. Pourtant moi j’ai toujours un penchant pour le sud et géographique et magnétique. Pas vous?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.