Qahwa fi goubli!

L’homme qui regardait passer son avenir !

Savoir tenir une conversation est un art paraît-il. Et savoir parler aux femmes l’est encore plus…Pourtant parfois moins on en dit mieux ça vaut…De peur souvent d’être mal compris ou de passer aussi à côté de l’essentiel…Même si dans une relation qui se veut durable tout est essentiel…Y compris l’essentiel…Quand bien même chacun comprend et interprète ce qui est essentiel à sa manière..Ou selon son propre entendement et ou version…Version originale ou améliorée sinon par endroits édulcorée… Souvent dans la vie il importe de savoir aller à l’essentiel…Comment s’y prendre donc et pourquoi ce désir si ardent qui m’anime de ne pas trop tergiverser et de rentrer au plus tôt et au mieux surtout dans le vif du sujet? Un sujet si brûlant et dont il faut savoir sortir indemne…Ce qui n’est pas toujours évident vous en conviendrez…En sus toutes les vérités n’étant pas bonnes à dire gare aux fameux retours de bâtons…Ils font si mal qu’on se met à regretter d’avoir été au fond des choses…Et pourtant rien de tel que la franchise, la sincérité et la vérité si blessantes soient-elles… car lorsqu’on se donne la peine de pousser un peu plus la réflexion on se rend compte que rares sont ceux à avoir le courage de nous balancer à la figure ces petites vérités qu’on n’aimerait pas toujours entendre…et qui sont pourtant sensées au contraire conforter et renforcer une amitié réelle. C’est ainsi que devant tant d’insoutenable légèreté des êtres de plus en plus infréquentables hélas j’ai décidé en mon âme et conscience de n’être que cet homme qui regardait passer son avenir….

Amar Zentar

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.