Rapatriement de ressortissants algériens de Paris

La compagnie nationale Air Algérie a programmé pour aujourd’hui, un vol de rapatriement de Paris (Orly) vers Alger, pour les ressortissants algériens bloqués en Europe, a indiqué hier la compagnie dans un communiqué sur sa page Facebook. Air Algérie précise que ce rapatriement concerne les ressortissants, résidants ou détenteurs de visa type « D » pour l’espace Schengen. Rappelons que le ministre de l’Intérieur avait fait état, mercredi dernier à Alger, du rapatriement depuis le début de la pandémie de la Covid-19, de 28.333 ressortissants algériens, précisant que ces opérations avaient nécessité 95 vols aériens et 4 dessertes maritimes.

L’ONU appelle à mieux coopérer pour limiter l’impact de la pandémie sur le tourisme

L’ONU a appelé hier à davantage de coopération et de coordination entre les Etats membres pour limiter « l’impact dévastateur » de la pandémie sur le tourisme, dont certains pays tirent l’essentiel de leurs revenus. « Au cours des cinq premiers mois de cette année, l’arrivée dans des pays de touristes étrangers s’est réduite de plus de moitié et environ 320 milliards de dollars de recettes touristiques ont été perdus », a relevé dans un communiqué le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres. Selon les Nations unies, la perte pourrait en 2020 dépasser les 900 milliards de dollars. « Au total, ce sont 120 millions d’emplois directs qui sont menacés », notamment occupés par des femmes et des jeunes, a averti M. Guterres, en publiant un livret dressant l’état des lieux du secteur et contenant plusieurs recommandations, dont celle d’une meilleure coordination entre les Etats. « La crise est un choc majeur pour les économies développées, mais pour les pays en développement, il s’agit d’une urgence » à laquelle il faut répondre, « en particulier pour de nombreux petits Etats insulaires et pays africains », a observé le chef de l’ONU. « Les restrictions de voyages dans le monde depuis mi-mars ont eu un impact dévastateur sur le secteur du tourisme », a confirmé lors d’un entretien avec quelques journalistes Sandra Carvao de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) des Nations unies.

Sécurité sanitaire en question

Dans un communiqué ayant sanctionné une rencontre avec des opérateurs économiques, le ministre de la santé a affirmé « la volonté et la disposition du ministère à un engagement ferme et total à travers une approche économique conformément à la volonté du gouvernement à promouvoir le secteur de la santé, auquel il accorde une grande attention, car il s’agit d’un secteur sensible et stratégique qui reflète les aspirations des citoyens en matière de traitement et de sécurité sanitaire en Algérie ». Cette rencontre, note-t-on de même source, intervient dans le cadre des efforts de l’Etat pour encourager le système national de santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.