Révision de la Constitution

Révision de la Constitution

Tebboune sollicitera le Parlement


Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune va finalement solliciter le Parlement pour faire adopter le projet de révision constitutionnelle avant sa soumission au référendum, le 1er novemre prochain. Contre toute attente, le chef de l’Etat a décidé de ne pas faire entorse à la législation en vigueur, prévoyant le recours au Parlement avant le référendum de tout texte engageant l’avenir de la Nation, alors qu’un consensus s’est dégagé de fait pour décrier la composante actuelle du Parlement.
Ainsi, le présidera Abdelmadjid Tebboune présidera aujourd’hui un Conseil des ministres hebdomadaire, qui sera consacré à l’examen et à l’adoption du projet de révision de la Constitution, selon un communiqué de la présidence de la République, rendu public hier.
L’examen du projet de texte par le Conseil des ministres élimine de fait l’hypothèse évoquée avec insistance dans les média ces dernières semaines, selon laquelle le président Tebboune contournerait le parlement en allant directement au référendum, croit savoir le site électronique Algérie1.
Se voulant « légaliste », comme l’a souligné hier à Algérie 1 Fatiha Benabbou, le président Tebboune entend donc impliquer le parlement dans l’examen de ce projet de loi, malgré la défiance dont il est l’objet, surtout après les confessions sidérantes, jeudi, du député d’Annaba Baha Eddine Tliba qui a reconnu devant le tribunal de Sidi Mhamed que les sièges de députés, appartenant au FLN ont été achetés à coup de milliards.
Le référendum est prévu pour le 1er novembre prochain selon un communiqué de la présidence du 24 août, juste après la rencontre du président Tebboune avec le président de l’Autorité nationale indépendantes des Elections (ANIE) Mohamed Charfi et la consultation des « parties concernées », indique toujours la même source médiatique.
Ramdane Yacine

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.