Terra Sola cherche à arnaquer l’Algérie

Terra Sola cherche à arnaquer l’Algérie

Son patron propose d’investir 5 milliards de dollars dans le solaire

Après l’échec du projet Desertec, l’Algérie est en quête d’investisseurs sérieux dans le domaine de l’énergie solaire. Selon nos sources le groupe suisse Terra Sola aurait proposé à l’Algérie un projet d’énergie solaire d’un montant de 5 milliards de dollars permettant de couvrir les besoins nationaux. D’ailleurs, dans une interview à notre confrère El Watan, le PDG du groupe mondial suisse, David Heimhofer, a affirmé qu’un grand projet de production d’énergie solaire en Algérie est en gestation. Ce projet garantira l’installation d’une solide industrie solaire, ainsi qu’une production de 4000 MW d’électricité. Il permettra aussi des gains de 17,7 milliards de dollars à l’Algérie sans prise de risque financier de l’État. David Heimhofer. PDG du groupe mondial suisse-allemand Terra Sola : «Notre groupe a l’ambition de faire de l’Algérie un leader de l’énergie solaire»

Or, une alerte à la fraude a été lancée contre David Heimhofer. Selon cette alerte  » les investisseurs partenaires ont déposé une plainte alléguant que Heimhofer a conclu des accords dans lesquels des bénéfices ont été réalisés et Heimhofer refuse de restituer le principal ou les rendements promis aux investisseurs totalisant des millions de dollars. Les allégations impliquent la conversion, le vol et le transfert et le transfert illicites d’instruments financiers afin de sécréter les produits illicites. »

Ce prétendu investissement colossal dans la production de l’électricité à partir du solaire photovoltaïque a évidemment provoqué la méfiance et la suspicion dans la communauté des acteurs des énergies renouvelables en Algérie et sur les réseaux sociaux.

David Heimhofer s’est engagé à lancer sur fonds propres un programme intégré qui mobilisera plus de 5 milliards de dollars. Continuant dans sa lancée, le prétendu investisseur promet de soutenir financièrement 1000 PME et de former plus de 10 000 Algériens.

Cependant, les experts avancent que TerraSola groupe, qui est présentée par son promoteur comme leader mondial, est  totalement inconnu au bataillon des grands acteurs du solaire et du renouvelable. A cela s’ajoute cette alerte sous forme de « Consumer Warning » qui est lancée contre le patron de ce groupe et qui est du domaine du public via Internet et les réseaux sociaux.

Par ailleurs, les vérifications faites par les spécialistes font ressortir que cette société soi-disant leader n’est pas à son premier coup d’éclat. Il semblerait qu’elle ait déjà fait des siennes au Maric voisin en 2017 avant de se faire démasquer et de quitter ce pays. Même constat aux Emirats Arabes Unies,  où Terra Sola s’est jointe à une société Emirati en zone off-shore « Solon » sans aboutir à quelque chose de probant.

Ramdane Yacine

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.